Le concours de labour prend forme à Finch

Quelque 90000 personnes sont attendues, du 22 au... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Quelque 90000 personnes sont attendues, du 22 au 26 septembre, dans le village de Finch, situé à quelque 70 km au sud d'Ottawa, pour le 102e Concours international de labour.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Les «olympiades» de l'agriculture sont de retour dans la grande région de la capitale nationale.

Le comité organisateur du 102e Concours international de labour a présenté les grandes lignes de l'événement au comité de l'agriculture et des affaires rurales d'Ottawa, jeudi matin, bien que le rendez-vous agricole soit présenté hors des frontières de la municipalité.

Ainsi, quelque 90000 personnes originaires du Canada, des États-Unis et de l'Europe sont attendues, du 22 au 26 septembre, dans le village de Finch, situé à quelque 70 km au sud d'Ottawa.

«Nous sommes ravis que le concours de labour revienne dans l'Est ontarien. Il s'agit du plus grand événement de son genre en Amérique du Nord. Les compétitions de labour et autres activités connexes se dérouleront sur trois à quatre fermes, ou 1000 acres de terres», a souligné Doug Thompson, porte-parole du comité organisateur et ex-conseiller municipal d'Ottawa.

En 2011, le village de Chute-à-Bondeau, près de Hawkesbury, avait attiré 72000 personnes et avait amassé 225000$ pour des oeuvres de charité locales.

«L'activité génère jusqu'à 20 millions en retombées économiques. D'ailleurs, 61% des visiteurs voyagent plus de 40 km pour se rendre à l'événement.  C'est pour cette raison que nous ciblons notamment des gens de l'État de New York», a expliqué M. Thompson. 

Les concours de labour mettent à l'épreuve les habiletés des agriculteurs à bord de tracteurs modernes, mais aussi anciens. D'autres concours préconisent plutôt l'utilisation de chevaux et de mules. Le Concours international de labour est tenu depuis 1913 en Ontario, à l'exception des années 1918 et de 1942 à 1945, alors que l'événement a été suspendu en raison des deux guerres mondiales. Plus de 1200 bénévoles oeuvrent à assurer son bon déroulement.

«Toutes les routes mèneront à Finch en septembre», a souligné M. Thompson.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer