Clarence-Rockland : travaux jusqu'à la mi-août sur la rue Laurier

Les automobilistes de Clarence-Rockland qui empruntent la rue Laurier devront... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les automobilistes de Clarence-Rockland qui empruntent la rue Laurier devront s'armer de patience. Les travaux de réparations de la conduite d'égout, situé sous la rue, devraient s'étaler jusqu'à la mi-août et même plus loin.

C'est ce que le conseil municipal a appris, lors d'une réunion spéciale, tenue mardi dernier, dans le cadre de l'attribution du contrat pour les travaux qui s'élèvent à environ 780 000$, une dépense engendrée par le bris de la conduite le 4 avril dernier.

Plus précisément, les travaux sur la conduite sont évalués à environ 545 000$. À cela s'ajoute un montant de 100 000$ pour les imprévus ainsi qu'un montant d'environ 135 000$ pour une étude sur une deuxième phase qui devrait être entreprise l'an prochain. Le montant sera financé par un nouvel emprunt.

Lenteur dénoncée

Le conseiller du quartier 4, Yvon Simoneau s'est dit pour sa part surpris par la lenteur de la progression des travaux. «J'ai eu la surprise du siècle ce soir parce qu'on parle même de repousser la fin des travaux au 24 août. Je croyais que suite à la rencontre qu'on a eue que les travaux s'étaleraient sur environ trois semaines», a souligné M. Simoneau.

La municipalité envisageait au départ que les travaux soient terminés le 24 juillet.

Le gérant des égouts sanitaires et pluviaux et opérations Yves Rousselle a précisé d'entrée de jeu que les travaux devraient être menés à bien vers le 14 août. Il ajoute également que le caractère urgent des travaux a été évoqué lors des discussions avec le service d'ingénierie. 

«En chemin toutefois, on a découvert qu'il y avait un problème avec l'égout pluvial qu'il fallait remplacer également. Les entrepreneurs on dit à ce moment qu'il était impossible de faire les travaux dans une courte échéance», à laisser entendre M. Rousselle.

Celui-ci ajoute que les travaux de réparation devraient débuter le 10 juillet prochain.

Étant donné l'urgence des réparations, la municipalité offrira en primeur un boni de 2000$ à l'entrepreneur pour chaque jour où les travaux seront terminés avant l'échéance prévue, et ce, jusqu'à concurrence de 10 000$. À l'inverse, l'entrepreneur se verra imposer une pénalité de 2000$ pour chaque jour de retard, après le 14 août, jusqu'à concurrence de 20 000$.

Le conseiller du quartier 3, Carl Grimard, a dit souhaiter que les travaux soient réalisés le plus rapidement possible pour le bien-être des citoyens. «Il faut prendre tous les moyens pour expédier les travaux parce qu'en plus de la circulation des voitures, ce sont les commerces qui en souffrent également», a fait valoir M. Grimard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer