Hawkesbury rêve aussi au 0%

Jeanne Charlebois souhaite adopter un budget sans augmentation... (Martin Brunette, LeDroit)

Agrandir

Jeanne Charlebois souhaite adopter un budget sans augmentation de taxes.

Martin Brunette, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

S'il n'en tenait qu'à la mairesse, Jeanne Charlebois, Hawkesbury adopterait le budget sans augmentation de la taxe foncière en 2015.

«On espère de tenir ça à 0%. Mais tant qu'on n'a pas les chiffres, c'est dur de se prononcer, mais c'est certain qu'on va travailler fort pour y arriver», a-t-elle fait savoir. La Ville tenterait ainsi d'en faire autant que la Cité de Clarence-Rockland de même que les Comtés unis de Prescott-Russell qui ont récemment adopté des budgets ne comprenant aucune augmentation de taxes. Hawkesbury en est qu'au début du long processus budgétaire. Cela s'explique entre autres par le fait que la Ville n'avait pas de trésorier. C'est le 2 mars dernier que Philippe Timbers s'est joint aux services municipaux. «On vient d'avoir notre trésorier et il faut lui donner la chance quand même. Je trouve qu'il a bien fait ça pour les taux d'eau et d'égouts», a commenté la mairesse.

La municipalité a approuvé lundi dernier le budget pour l'aqueduc, les égouts de même que les ordures. Au niveau des coûts pour l'aqueduc et l'égout, les citoyens devraient constater une baisse en 2015. Pour un utilisateur moyen qui consomme environ 150 mètres d'eau par année, ça représente une économie de l'ordre de 6,3% comparativement à 2014.

«Il s'agit d'une économie à grande échelle. C'est certain que si tu es un gros consommateur, l'économie ne sera pas de l'ordre de 6, 3%, mais tout de même près de ce pourcentage», d'ajouter le conseiller Michel Thibodeau.

Le conseil municipal se penchera sur les budgets des différents services le 9 avril et d'autre rencontres sont à l'horaire les 14,15,22 et 23 avril. «C'est certain que le gros de nos dépenses de nature capitale iront à nos rues, a laissé entendre la mairesse. On peut penser entre autres à la rue Landsdowne et une autre partie de la rue Cameron qui reste à faire. La voirie a des demandes pour de l'équipement, de même que pour des camions».

Il est notamment question d'équipements pour refaire le traçage des rues. Actuellement, la Ville confie cette tâche à contrat. «Je pense que tous les conseillers ont hâte de commencer ces discussions-là», a conclu Mme Charlebois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer