Une hausse de taxes de 1,5% à Russell

Pierre Leroux, maire de Russell... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Pierre Leroux, maire de Russell

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les contribuables de la municipalité de Russell, dans l'Est ontarien, auront un léger répit pour l'année en cours. Le conseil municipal a accepté de limiter la hausse des impôts fonciers à 1,55%, en deçà du seuil psychologique du 2% représentant l'augmentation moyenne du coût de la vie.

Un propriétaire d'une maison de valeur moyenne à Russell verra son compte de taxes augmenter de 22$.

Malgré la faible augmentation, comparativement aux budgets précédents, la municipalité entend injecter plus d'argent dans les infrastructures cette année, sans toutefois couper dans les services.

«Je suis très satisfait de ce budget. Nous avons réussi à augmenter nos dépenses en infrastructures. Nous allons donc pouvoir faire beaucoup plus de travaux qu'à l'habitude sans taxer nos résidents jusqu'à n'en plus finir. Depuis quelques années, nous avons inculqué le réflexe d'en faire plus avec moins et ça se reflète dans ce budget», a commenté le maire de Russell, Pierre Leroux.

Si cela est possible, c'est en partie grâce à la nouvelle méthode de tarification de la Police provinciale de l'Ontario imposée aux municipalités clientes. Si certaines villes se retrouvent pénalisées par ces changements aux calculs, d'autres, comme Russell, s'en trouvent avantagées.

«Avec le nouveau système de la PPO, nous économisons cette année entre 150000$ à 200000$», souligne le maire Leroux.

Le budget 2015 du Canton de Russell prévoit entre autres aussi une hausse des frais pour la récupération des matières recyclables de 75$ à 81$.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer