Chicane entre deux conseils scolaires

Le Conseil des écoles publiques de l'Est de... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Le Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario voudrait acquérir l'école Sainte-Marguerite-Bourgeois.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La vente d'une école à Hawkesbury est au coeur d'un litige qui oppose deux conseils scolaires de la région. Le Conseil scolaire de district catholique de l'Est ontarien (CSDCEO) avait annoncé en 2013 la fermeture d'une demi-douzaine de ses écoles sur son territoire en raison du faible taux d'occupation. L'un de ses établissements, l'école Sainte-Marguerite-Bourgeois de Hawkesbury, a récemment été mis en vente.

Intéressé à acquérir le bâtiment, le Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario (CEPEO) a déposé une offre d'achat au CSDCEO.

Mais voilà que le Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario soupçonne son principal compétiteur d'avoir écarté son offre d'achat pour plutôt se tourner vers des acheteurs privés.

Or, la loi en Ontario stipule que les conseils scolaires ont le premier droit de regard dans le cas d'une vente d'un établissement scolaire public.

«Nous avons exprimé notre intérêt et déposé une offre d'achat en décembre. Depuis, pas de réponse. Selon certaines informations, le CSDCEO aurait changé d'idée, retiré l'école Sainte-Marguerite-Bourgeois de la liste, pour demander à la province l'autorisation de vendre l'école au privé», a déclaré Linda Savard, vice-présidente du CEPEO.

Il a été impossible de confirmer ces informations auprès du CSDCEO au moment d'aller sous presse.

Le CEPEO voit là les signes d'une compétition féroce.

«Nous essayons le plus possible d'être de bons voisins entre conseils scolaires concurrents, mais il y a des fois où un conseil scolaire tire la couverture de son côté pour ne pas aider la compétition», lance la vice-présidente du CEPEO.

Le Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario voudrait acquérir l'école Sainte-Marguerite-Bourgeois de Hawkesbury, car la demande le justifie, explique-t-il. «Nous avons certaines de nos écoles en croissance dans l'Est, principalement à Hawkesbury où on a une école qui enregistre un taux d'occupation supérieur à 100%», note Linda Savard.

Le Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario n'écarte pas la possibilité de passer par la voie des tribunaux pour faire valoir son point.

«Nous ne voulons pas en arriver là, mais nous allons examiner sérieusement l'option si les règlements en place ne sont pas respectés», ajoute la vice-présidente du CEPEO.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer