L'écoLarose remis en doute

Le projet écoLarose prévoit l'aménagement d'un établissement dernier... (Courtoisie)

Agrandir

Le projet écoLarose prévoit l'aménagement d'un établissement dernier cri qui offrirait de l'hébergement, une salle de conférence, une halte touristique et un centre de recherche pour la préservation de la forêt Larose.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le projet écoLarose, l'un des plus importants legs de l'ancien conseil régional des Comtés unis de Prescott (CUPR) est remis en doute. Les CUPR ont déjà engagé une somme de 4 millions $ pour ce pôle écotouristique prévu au coeur de la Forêt Larose, à Bourget, dans l'Est ontarien.

Mais le nouveau conseil ne semble pas entretenir le même enthousiasme face au projet, d'autant plus que l'appui du gouvernement provincial et fédéral se fait toujours attendre.

«Le projet écoLarose fait du sur-place», admet le directeur général des Comtés unis de Prescott et Russell, Stéphane Parisien.

Avec un investissement pareil, certains élus du nouveau conseil exigent des réponses.

«Je ne peux pas prendre de décision. Je veux d'abord savoir qui met de l'argent dans ce projet et quel sera l'impact pour le voisinage. La question est de savoir si ça va nous rapporter ou non», a commenté le maire de Casselman, Conrad Lamadeleine.

Le directeur général des CUPR là-dessus est clair: «pour chaque dollar investi dans ce projet, les Comtés unis vont en récolter deux».

La mairesse de Hawkesbury Jeanne Charlebois a elle aussi démontré certaines réserves face au projet au cours de sa campagne et auprès de ses homologues régionaux, mais au moment d'aller sous presse, LeDroit n'a pu la joindre.

Une présentation du projet sera offerte aux élus des CUPR la semaine prochaine.

L'aide du gouvernement provincial et fédéral se fait d'ailleurs toujours attendre.

Le projet écoLarose, évalué à 12 millions $ prévoit l'aménagement d'un établissement dernier cri qui offrirait de l'hébergement, une salle de conférence, une halte touristique et un centre de recherche pour la préservation de la forêt Larose. L'écoLarose servirait également d'incubateur économique pour le démarrage d'entreprises locales. Des ententes se dessinent présentement notamment avec divers partenaires pour le lancement d'une microbrasserie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer