Hawkesbury abolit le poste de directeur général

Jean-Yves Carrier a été remercié après deux ans... (Samuel Blais-Gauthier, LeDroit)

Agrandir

Jean-Yves Carrier a été remercié après deux ans de service.

Samuel Blais-Gauthier, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La nouvelle mairesse de Hawkesbury et son équipe n'auront pas mis de temps à faire le grand ménage au sein de l'administration municipal. À peine entrée en fonction, Jeanne Charlebois, appuyée par les élus de son équipe «Solution Hawkesbury», a aboli le poste de directeur général de la municipalité. Jean-Yves Carrier a été remercié après deux ans de service.

Le nouveau conseil souhaite reformer la structure de gouvernance en implantant un modèle plus horizontal qui reposerait sur la formation de nouveaux comités.

Les élus veulent ainsi entretenir une relation plus étroite avec les directeurs de départements.

«Nous avons décidé de fonctionner selon une structure avec des comités. De cette manière, le conseil va rencontrer plus souvent les comités et être plus près de l'administration. Nous voulons plus de contacts entre les élus et l'administration», note le conseiller Michel Thibodeau.

En vertu de la loi sur les municipalités en Ontario, rien n'oblige un gouvernement municipal à avoir un directeur général, plaide M. Thibodeau.

«Au niveau de la loi, un directeur général n'est pas requis. Nous devons avoir un greffier et un trésorier», explique le conseiller.

Économies

Cette mesure s'inscrit également dans le plan de redressement financier du nouveau conseil municipal de Hawkesbury.

«Nous espérons faire des économies en abolissant le poste de directeur général de la municipalité. Par, ailleurs, il n'y a eu aucune augmentation de salaire votée pour les élus qui vont siéger sur les différents comités», souligne le conseiller Michel Thibodeau.

L'ancien directeur général de la municipalité, Jean-Yves Carrier, faisait partie de la Sunshine list, des employés du domaine public en Ontario avec un salaire supérieur à 100000 $.

M. Carrier, gagnait l'an dernier plus de 113000 $ par an.

Un comité de gouvernance sera créé qui englobera les finances et les ressources humaines, notamment. Le conseil mettra également sur pied un comité des travaux publics et des services environnementaux, un comité du développement économique ainsi qu'un comité de la culture et des loisirs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer