Les élus des CUPR se félicitent

Le directeur général des Comtés unis de Prescott... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Le directeur général des Comtés unis de Prescott et Russell, Stéphane Parisien.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

L'heure était au bilan, mercredi à L'Orignal, alors que le conseil régional des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) siégeait pour la dernière fois de son mandat. Les maires ont profité de l'occasion pour faire un post-mortem de leurs quatre dernières années en poste. Les élus de l'Est ontarien étaient unanimes, ce mandat qui arrive à terme la semaine prochaine, a été l'un des plus productifs depuis bien des années.

Le directeur général des Comtés unis de Prescott et Russell a lancé d'emblée: «Ce conseil a particulièrement scoré. Au cours des derniers quatre ans, on a accompli beaucoup», a déclaré Stéphane Parisien.

Le maire défait de Hawkesbury, René Berthiaume a félicité ses pairs pour leur approche visionnaire et leur esprit collectif. Ce dernier estime que les bases d'un développement économique régional durable ont été jetées au cours de son mandat.

«Nous avons accompli, durant ces quatre ans, des projets visionnaires qui vont être bénéfiques à long terme. Nous avons été un conseil homogène qui n'a pas pensé que pour un seul terme. Nous avons su prendre des décisions qui n'étaient pas calculées que sur quatre ans. Nous avons été capables de voir plus loin, sans se tirer la couverte, pour le bien des contribuables des Comtés unis de Prescott et Russell. On va parler pendant longtemps du conseil 2010-2014», a déclaré M. Berthiaume.

Ce dernier cite plusieurs projets notamment l'ÉcoLarose, le projet de développement de la bordure riveraine de la rivière des Outaouais, et les modifications dans le système de partage des routes entre les Comtés unis de Prescott-Russell et ses municipalités membres.

Marcel Guibord

Pour sa part, le maire défait de Clarence-Rockland, Marcel Guibord, dresse également un bilan positif de son mandat au sein du conseil régional. Ce dernier parle des changements apportés au système de responsabilité des routes comme étant l'un de ses bons coups.

«Je suis satisfait de ce mandat. C'est très positif. On a réussi à tenir des discussions constructives pour prendre de bonnes décisions (...) Je suis particulièrement fier de ce que nous avons accompli au niveau du transfert des routes. Après trois ans de négociation, j'ai ouvert la porte à un système de responsabilité du réseau routier plus équitable. Par exemple, la Cité de Clarence-Rockland a réussi à donner la route de la vieille 17 aux Comtés unis, une route très endommagée. Et ensuite, d'autres municipalités ont suivi», note M. Guibord.

Les élections municipales du 27 octobre dernier changeront complètement le visage du conseil des CUPR. Des huit maires en poste, seulement trois d'entre eux reviendront, soit le maire de La Nation, François St-Amour, le maire de Champlain, Gary Barton et le maire de Hawkesbury-Est, Robert Kirby, pressenti à la présidence des Comtés unis en 2015.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer