Plaques expirées sur des véhicules municipaux à Hawkesbury

« On a été pris les culottes baissées »

Les droits d'immatriculation des camions de la voirie... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Les droits d'immatriculation des camions de la voirie arrivaient à échéance vendredi dernier, le 31 octobre, mais la direction municipale n'a pu mettre à jour les plaques avant la fermeture des bureaux des enregistrements.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Une partie de la flotte de véhicules municipaux de Hawkesbury a été mise hors d'usage au cours du week-end dernier puisque les plaques d'immatriculation n'avaient pas été renouvelées. Les droits d'immatriculation des camions de la voirie arrivaient à échéance vendredi dernier, le 31 octobre, mais la direction municipale n'a pu mettre à jour les plaques avant la fermeture des bureaux des enregistrements.

« On est arrivé sur le tard (...) Lorsque nous nous sommes présentés au bureau des enregistrements, il y avait une ligne d'attente. Et avec le nombre de véhicules à immatriculer, il y en avait pour au moins une heure de travail. On nous a dit de revenir lundi matin », a indiqué le directeur de la voirie de la Ville de Hawkesbury, Michel Trudel.

Mais ce dernier assure que toutes les mesures ont été prises pour ne pas compromettre la sécurité des résidents de la municipalité.

« Je ne veux pas minimiser l'état de la situation, mais je crois que c'est une tempête dans un verre d'eau. Nous avons pris les dispositions en conséquence pour réagir à un appel d'urgence, comme un bris d'aqueduc, par exemple. Nous avons appelé en renfort les municipalités voisines et les Comtés unis (de Prescott et Russell) pour qu'ils mettent à notre disposition des véhicules et ils ont accepté. S'il y avait eu une urgence, nous aurions pu réagir », a déclaré M. Trudel.

La direction de la municipalité a également loué, au privé, un véhicule au cas où des employés auraient eu à se déplacer au cours du week-end.

« Nous avons été pris les culottes baissées, mais nous avons pris les mesures nécessaires », a lancé le directeur général de Hawkesbury, Jean-Yves Carrier.

Ce dernier a expliqué ce pépin par des changements au niveau de la direction de la voirie.

« L'ancien directeur de voirie avait 30 d'expérience et a quitté l'année dernière », a dit M. Carrier.

Les véhicules d'urgence, comme les camions de pompiers, les ambulances et les auto-patrouilles de police n'ont en aucun temps été affectés. Ils sont restés opérationnels au cours de la fin de semaine dernière. Seulement la flotte de véhicules municipaux a été impliquée. La municipalité de Hawkesbury a corrigé la situation lundi matin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer