Cafouillage électoral: l'entreprise responsable du vote s'excuse

Seule la municipalité d'Alfred-Plantagenet utilisait, lundi, le bon... (Archives, Le Soleil)

Agrandir

Seule la municipalité d'Alfred-Plantagenet utilisait, lundi, le bon vieux papier et crayon. L'élection de Fernand Dicaire à la mairie a d'ailleurs été le premier résultat confirmé dans Prescott et Russell.

Archives, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Au lendemain du cafouillage électoral qui a paralysé le dévoilement des résultats dans la majorité des municipalités de Prescott et Russell, l'entreprise responsable de la gestion du vote électronique a fait son mea-culpa.

Dans un bref communiqué, l'entreprise Scytl explique que des irrégularités ont été remarquées, lundi soir, dans certains fichiers électoraux. Par mesure préventive, un recomptage manuel des bulletins de vote a été nécessaire pour s'assurer de l'exactitude des résultats.

«Nous pouvons maintenant confirmer que notre processus d'assurance de la qualité a détecté une incohérence dans certains fichiers», a-t-on expliqué, par voie de communiqué.

«Lors de la détection de ces anomalies, nous avons décidé d'effectuer une vérification manuelle complète. Ces mesures additionnelles ont occasionné des délais supplémentaires pour le dévoilement des résultats», a-t-on ajouté.

Lundi soir, les résultats se sont fait attendre jusqu'à 23h, dans la plupart des municipalités de l'Est ontarien.

La frustration des électeurs réunis dans les différentes salles de Clarence-Rockland, Russell, La Nation, Casselman et Hawkesbury, pour le dévoilement des résultats, était palpable. Surtout que l'entreprise responsable de la gestion du vote électronique n'a fourni aucune explication, au cours de la soirée électorale.

Les résultats de plusieurs grandes villes de l'Ontario étaient connus quelques minutes après la fermeture des bureaux de scrutin, notamment à Ottawa et à Toronto.

Depuis lundi soir, plusieurs voix se sont élevées dans l'Est ontarien pour dénoncer ce cafouillage.

En entrevue à Radio-Canada, la greffière de La Nation, Mary McCuaig, a remis en question l'utilisation du vote électronique lors des prochaines élections municipales, dans quatre ans.

«Ça peut bel et bien être qu'on retourne au vieux système manuel», a-t-elle laissé entendre.

Seule la municipalité d'Alfred-Plantagenet utilisait, lundi, le bon vieux papier et crayon. L'élection de Fernand Dicaire à la mairie a d'ailleurs été le premier résultat confirmé dans Prescott et Russell.

Plus de détails à venir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer