L'Est ontarien appelé aux urnes

Les élections municipales en Ontario sont à nos portes et il y a plusieurs... (Archives, La Presse)

Agrandir

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les élections municipales en Ontario sont à nos portes et il y a plusieurs points chauds à surveiller dans l'Est ontarien. À commencer par Clarence-Rockland, où l'électorat est plongé dans la confusion en raison des ratés que connaît le vote électronique.

Au cours de la dernière semaine, plusieurs mots de passe requis pour valider un vote étaient visibles à travers la fenêtre plastifiée des enveloppes envoyées par la poste aux électeurs. La direction municipale a décidé d'urgence d'annuler le vote par Internet et par téléphone afin de réduire les risques de fraude électorale.

Mais la municipalité a fait volte-face quelques heures plus tard en indiquant à la population que le vote électronique sera maintenu. Les électeurs devront au préalable se présenter dans un point de services de la municipalité afin de confirmer leur identité et obtenir un nouveau nom d'utilisateur et un nouveau mot de passe pour voter.

Les électeurs peuvent se rendre jusqu'à lundi à l'hôtel de ville de Clarence-Rockland et à la salle du conseil à Clarence Creek pour mettre leur dossier à jour et voter. Exceptionnellement un bureau sera disponible dimanche et lundi au centre communautaire de Bourget.

Outre Clarence-Rockland, où le candidat Guy Desjardins, qui incarne la vieille garde, et Marcel Guibord qui a un bilan controversé, croisent le fer, la lutte s'annonce intéressante à La Nation, Casselman et Hawkesbury, où trois ténors de la politique locale tentent de reprendre leur siège de maire.

À Hawkesbury, l'ex-mairesse Jeanne Charlebois, celle qu'on surnomme «la dame de fer de l'Est ontarien», tentera de reprendre son collier lundi prochain au maire sortant René Berthiaume. Mme Charlebois a esquivé tous les débats proposés par son opposant, préférant faire un travail de terrain avec du porte-à-porte. Selon plusieurs observateurs, Mme Charlebois avait préparé son retour en politique en prenant la présidence de la banque alimentaire locale.

Du côté de La Nation, Denis Pommainville tente aussi de reprendre le siège de magistrat à son ancien dauphin François St-Amour. Au cours des derniers débats, les talents de plaideur et d'orateur de M. Pommainville lui ont donné une certaine longueur d'avance.

À Casselman, où quatre candidats se disputent le poste de maire pour du village de 3 500 habitants, la lutte s'annonce également serrée. Le nombre de prétendants à la mairie témoigne d'une certaine insatisfaction avec la direction actuelle. Le maire sortant Claude Levac devra en découdre avec Conrad Lamadeleine, un vieux routier de la politique municipale, déterminé plus que jamais à reprendre la barre de la municipalité. Dans l'équation viennent s'ajouter la conseillère sortante Francyn Leblanc et l'homme d'affaires Daniel Lafleur.

Chez les voisins, dans le Canton de Russell, l'élection à la mairie a été reportée en raison du décès tragique du maire sortant et candidat Jean-Paul St. Pierre. Le choix du nouveau maire se fera à la mi-décembre.

À Hawkesbury-Est et dans le Canton de Champlain, les deux maires respectifs, Robert Kirby et Gary Barton seront réélus par acclamation.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer