La cause est reportée après les élections municipales

Le juge a ajourné la cause du maire... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Le juge a ajourné la cause du maire Marcel Guibord ainsi que des conseillers Diane Choinière et Guy Félio jusqu'au 12 novembre.

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La cause impliquant le maire sortant de Clarence-Rockland, Marcel Guibord et deux de ses conseillers accusés d'abus de confiance est une fois de plus reportée. L'affaire sera entendue au lendemain des élections municipales.

Si certains observateurs croient qu'il s'agit d'une stratégie pour le maire de maximiser ses chances de remporter l'élection, M. Guibord croit au contraire qu'il s'agit d'un énorme caillou dans le soulier, car il ne doute aucunement de son innocence.

«Je ne peux que penser qu'une fois tout cela terminé, ce sera une délivrance, ça va être fini une fois pour tout. Pour moi, c'est clair, je n'ai rien fait de mal. Mais il n'y a pas encore eu de jugement et nous sommes en campagne électorale. Malheureusement, nous devons vivre avec ça», a commenté Marcel Guibord.

Hier, les accusés qui devaient comparaître à la Cour de L'Orignal, dans l'Est ontarien, ont obtenu un ajournement jusqu'au 12 novembre prochain.

Rappel des faits

Le maire sortant Marcel Guibord ainsi que les échevins Guy Félio et Diane Choinière sont soupçonnés d'avoir orchestré un stratagème à l'insu de la majorité du conseil municipal pour pousser vers la porte l'ancien directeur général de la municipalité, Daniel Gatien.

En septembre 2013, la Police provinciale de l'Ontario (PPO) a déposé des accusations d'abus de confiance à l'endroit des trois élus municipaux ainsi que d'une tierce partie, un avocat et un homme d'affaires également accusé d'avoir incité les élus à commettre un complot.

La PPO a déposé ces accusations à la lumière d'une enquête portant sur une série de courriels privés échangés entre les principaux intéressés qui a fait l'objet d'une fuite.

L'authenticité des courriels n'a jamais été prouvée, tout comme la culpabilité des accusés.

La demande conjointe de la Couronne et la défense d'ajourner les procédures a été acceptée par le magistrat qui a dit souhaiter qu'il s'agisse du dernier report dans cette affaire.

Les deux partis ont expliqué être encore en négociations. On ne sait toujours pas si les accusés vont aller à procès ou bien accepter une entente commune avec la Couronne.

Le maire sortant Marcel Guibord est en peine campagne électorale. Il brigue un second mandat à la mairie de Clarence-Rockland.

La conseillère Diane Choinière sollicite, elle aussi, un second mandat comme représentante dans le quartier de Bourget. Quant à Guy Félio, il a décidé de prendre une pause de la politique municipale.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer