Pupatello vient courtiser les agriculteurs de l'Est ontarien

Sandra Pupatello a visité hier l'entreprise 417 BusLine,... (Samuel Blais-Gauthier, LeDroit)

Agrandir

Sandra Pupatello a visité hier l'entreprise 417 BusLine, à Casselman. Sur la photo: la conseillère Francyn Leblanc; le député libéral Grant Crack; le directeur de 417 BusLine, Mario Laplante; ainsi que Sandra Pupatello.

Samuel Blais-Gauthier, LeDroit

Partager

Sandra Pupatello souhaite que l'Ontario prenne plus de place sur le marché mondial de l'agroalimentaire. De passage à Casselman, hier, la candidate à la chefferie du Parti libéral de l'Ontario (PLO) a indiqué que le secteur de l'agriculture avait la capacité d'agir comme levier économique pour la province.

«Nous pouvons vendre les produits de notre terre au monde entier. L'agriculture en Ontario nourrit nos familles, mais a la capacité aussi de nourrir notre économie», a déclaré Sandra Pupatello, lors de son bref passage dans l'Est ontarien, une zone particulièrement rurale de l'Ontario.

La candidate à la direction du PLO garde de cap sur l'économie et la création d'emploi qui sont au coeur de sa campagne.

«Je focalise sur l'économie. Si l'économie va, le reste suit. Une économie forte résulte d'un système d'éducation fort, d'un système de santé fort... La création d'emploi est cruciale et il faut miser sur cela. Particulièrement dans les petites communautés rurales de la province. La création de 10 ou 15 emplois seulement a un impact majeur pour ces communautés», estime l'ex-ministre.

Sandra Pupatello jouit d'une popularité considérable dans la région d'Ottawa et dans l'Est ontarien. Plusieurs ténors du parti se sont déjà rangés derrière elle. C'est le cas notamment de Bob Chiarelli, Phil McNeely, Madeleine Meilleur, de l'ex-député de Glengarry-Prescott-Russell Jean-Marc Lalonde, ainsi que de son successeur Grant Crack.

Au fil de sa carrière, Mme Pupatello, a cumulé les fonctions de ministre des Services sociaux et communautaires, de ministre de l'Éducation et de ministre du Développement économique, avant de quitter l'an dernier pour une firme d'experts-conseils.

Sept prétendants briguent la chefferie du Parti libéral de l'Ontario. Du nombre, Gerard Kennedy, Glen Murray, Charles Sousa, le Dr Eric Hoskins et Kathleen Wynne.

Plus de détails dans l'édition du Droit du 5 décembre 2012 ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer