Justin Trudeau livre un vibrant discours à l'Ud'O

Le premier ministre Justin Trudeau a rencontré des... (La Presse canadienne)

Agrandir

Le premier ministre Justin Trudeau a rencontré des gradués à la suite de son discours.

La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Pour la troisième fois seulement de son histoire, l'Université d'Ottawa accueillait pour sa collation des grades un premier ministre canadien en fonction.

Après son père Pierre Elliott en 1974, Justin Trudeau était présent lundi pour féliciter les nouveaux diplômés de la Faculté des arts de l'Université d'Ottawa, réunis avec leur famille et amis dans la grande salle du Centre Shaw à Ottawa.

Lors de cette cérémonie, l'écrivain Dany Laferrière, membre de l'Académie française, a reçu un doctorat honorifique.

Chaudement applaudi, le premier ministre Trudeau a livré un vibrant discours où il a rappelé aux nouveaux diplômés qu'ils seront responsables, par leurs talents et leur travail, de bâtir le Canada dans un monde où tout change rapidement et où ils peuvent réaliser leurs rêves.

«À partir de maintenant, vous pouvez rêver à tout ce que vous voulez», a-t-il lancé aux diplômés. 

Il y a 23 ans, au moment où il a obtenu son diplôme de la Faculté des arts de l'université McGill à Montréal, avec un baccalauréat en littérature anglaise, pour ensuite devenir enseignant, Google n'existait pas, a raconté le premier ministre. 

«Si vous m'aviez demandé de définir les médias sociaux, j'aurais sans doute répondu un vin et fromage avec des journalistes», a-t-il mentionné à son auditoire.

Le monde connaîtra encore de grands changements que l'on ne peut prédire, a-t-il poursuivi. Aux nouveaux diplômés, le premier ministre a lancé qu'ils devront toujours continuer à apprendre et à être flexibles pendant toute leur vie.

«Vous n'aurez pas seulement plusieurs emplois dans votre vie, mais aussi plusieurs carrières. Certaines seront passionnantes, d'autres seront plates. Vous allez connaître des hauts et des bas. L'important, ce sera d'être vous-mêmes. Vous accumulerez des biens, du prestige. Mais le plus important, c'est ce que vous aurez donné. Vous ne pourrez vous mentir à vous-mêmes» a lancé le premier ministre, qui a ensuite quitté sous les applaudissements nourris de la foule.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer