La CSCV demandera une nouvelle école primaire

Le président de la CSCV, Éric Antoine... (Benoit Sabourin, Archives Le Droit)

Agrandir

Le président de la CSCV, Éric Antoine

Benoit Sabourin, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Afin de répondre à une croissance démographique plus importante que prévu, la Commission scolaire au Coeur-des-Vallées (CSCV) devrait déposer d'ici août prochain auprès de Québec une demande d'ajout pour obtenir une nouvelle école primaire sur son territoire.

Selon les données disponibles au Plan triennal de répartition et de destination des immeubles de la CSCV pour les années scolaires 2016-2017 à 2018-2019, le nombre d'élèves au niveau primaire aura grimpé de 3769 en 2015-2016 à 4072 en 2020-2021.

Le président de la CSCV, Éric Antoine, soutient que les plus récentes projections de la clientèle étudiante démontrent que la croissance du nombre d'élèves sera plus importante que prévu au cours des années à venir.

Depuis quatre ans, le nombre d'enfants et adolescents fréquentant les établissements de la commission scolaire n'a d'ailleurs pas cessé d'augmenter pour passer de 5886, en septembre 2013, à 5992, en septembre 2016.

D'après les critères en place, la commission scolaire doit être en mesure de justifier la présence de 12 nouveaux groupes d'élèves pour présenter une demande de construction d'une école primaire au ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES).

Actuellement, la CSCV projette l'arrivée de 10 nouvelles classes pour 2019, note le président de la commission scolaire.

« Notre clientèle nous donne l'impression qu'on sera appelés à faire une demande de construction d'école plus rapide que prévu. Le lieu n'est pas déterminé encore, mais nous regardons présentement toutes sortes d'options. Nous avons jusqu'au mois d'août 2017 pour présenter notre demande si on vise une première pelletée de terre pour 2019 », affirme M. Antoine.

En mars 2016, la municipalité de L'Ange-Gardien dont les enfants représentent 12 % de la clientèle étudiante de la CSCV avait notamment présenté une résolution d'intérêt en vue d'accueillir une éventuelle école primaire chez elle.

La municipalité aux 5600 âmes et plus ne possède pas d'école sur son territoire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer