Retour en classe mardi à l'école Saint-Paul

L'école Saint-Paul avait été fermée le 10 novembre dernier.... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

L'école Saint-Paul avait été fermée le 10 novembre dernier.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les élèves de l'école primaire Saint-Paul du secteur Hull seront de retour en classe mardi matin, près de deux semaines après que l'établissement eut été fermé en raison de la présence d'amiante.

Le directeur général de la Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais (CSPO), Jean-Claude Bouchard, a fait savoir que les analyses de la qualité de l'air ont permis d'obtenir des résultats démontrant qu'il n'y a aucune présence d'amiante dans la quasi-totalité de l'école de la rue Isabelle. « Dans toutes les classes au grand complet, les tuiles ont été levées pour vérifier s'il y avait un écoulement, a-t-il indiqué. Toutes les prises d'air ont été vérifiées, et il y a zéro présence d'amiante. »

Les seuls endroits où une infime quantité d'amiante a été décelée dans l'air sont le gymnase et des locaux attenants, a fait savoir M. Bouchard, en précisant que les résultats répondent quand même aux normes.

« La norme pour l'amiante est d'un centième de fibre par centimètre cube, et dans le gymnase et les locaux attenants, on a un millième de fibre par centimètre cube, soit dix fois moins que ce qui est accepté », a expliqué M. Bouchard.

Interdiction d'accès

Malgré ce respect de la norme, la CSPO a décidé de reprendre les cours mardi matin, tout en empêchant l'accès au gymnase et aux locaux situés à proximité, le temps qu'un ménage soit effectué afin d'éliminer toute trace d'amiante dans l'air. De nouvelles analyses y seront ensuite réalisées. « On répond aux normes, mais ce qu'on veut, c'est zéro », insiste M. Bouchard.

« Ces locaux demeureront inaccessibles aux élèves et au personnel jusqu'à ce que la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) en autorise l'accès », précise la CSPO. La Commission scolaire remercie par ailleurs le personnel et la direction de l'école Saint-Paul « pour leur travail exemplaire dans un contexte des plus difficiles et éprouvants depuis la semaine dernière ».

L'école avait été fermée le 10 novembre, alors que la CNESST avait décrété une interdiction d'accès à l'établissement à la suite de la découverte d'un écoulement d'isolant contenant de l'amiante dans le gymnase.

Après quelques jours de congé forcé, les élèves avaient été accueillis dans un centre communautaire des environs. Lundi, les activités d'apprentissage régulières avaient repris, les élèves ayant été transférés vers différents endroits afin que l'environnement soit plus convivial pour l'enseignement.

Jean-Claude Bouchard a fait savoir que différents scénarios sont envisagés afin de reprendre « l'entièreté du retard accumulé » lors des journées de classe perdues. La CSPO effectuera aussi des vérifications pour savoir si des programmes gouvernementaux peuvent servir à éponger une partie de la facture - encore indéterminée - découlant de cette mésaventure.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer