Amiante: l'accès à l'école Saint-Paul interdit

L'école Saint-Paul, dans le secteur Hull, sera fermée... (Patrick Woodbury, Le Droit)

Agrandir

L'école Saint-Paul, dans le secteur Hull, sera fermée minimalement jusqu'à lundi prochain, le temps que la Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais exécute divers tests et travaux.

Patrick Woodbury, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La présence d'amiante a mené la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) à interdire jusqu'à nouvel ordre l'accès à l'école primaire Saint-Paul du secteur Hull. La commission scolaire a déjà fait savoir que le retour en classe ne pourra pas se faire avant mardi.

Des membres du personnel de l'établissement de la rue Isabelle ont refusé de faire entrer les élèves, jeudi matin, en raison d'un écoulement d'isolant de vermiculite contenant de l'amiante dans le gymnase.

Le directeur général de la Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais (CSPO), Jean-Claude Bouchard, a indiqué que l'écoulement, détecté lundi, fait suite à des travaux de réfection du recouvrement et de la tuyauterie réalisés dans le gymnase ces derniers mois. Selon M. Bouchard, l'isolant qui s'échappe contient 1 % d'amiante.

En raison du « sentiment d'insécurité de la part des enseignants », la CSPO a demandé, jeudi matin, que des analyses de la qualité de l'air soient réalisées rapidement, et ce à la grandeur de l'école qui accueille près de 350 élèves.

« Au-delà de la mission éducative, notre rôle c'est de s'assurer de la sécurité et de la santé de notre personnel et des élèves », affirme M. Bouchard.

Les élèves ont donc été dirigés - sous supervision policière - vers le centre communautaire Eugène-Sauvageau de la rue Mutchmore, et les parents ont été contactés.

« La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) a exigé que les travaux d'encapsulage de l'amiante soient effectués avant les tests de la qualité de l'air, travaux qui auront lieu au cours des prochains jours, a indiqué la CSPO jeudi après-midi. Dans les circonstances, l'école sera fermée minimalement jusqu'à lundi prochain inclusivement. »

La CSPO assure que les parents et le personnel seront avisés de la suite des choses au courant de la journée de lundi.

Le porte-parole régional de la CNESST, Alain Trudel, a indiqué jeudi en fin d'après-midi qu'une interdiction d'accès à l'école a été décrétée. La CSPO devra respecter diverses conditions avant de permettre que des employés s'y présentent à nouveau. L'employeur devra « sceller toutes les sources d'écoulement de vermiculite, décontaminer les lieux, effectuer des tests d'air et les soumettre à la CNESST », a précisé M. Trudel. Ce dernier précise que de l'amiante a été détecté à proximité du gymnase, mais pas dans les classes.

La CNESST s'est impliquée dans le dossier après avoir reçu un appel d'une travailleuse, mercredi. M. Trudel a indiqué qu'après avoir reçu « de l'information partielle » de la part de la CSPO mercredi, des inspecteurs ont été dépêchés sur place, jeudi matin.

Une employée ayant requis l'anonymat affirme craindre pour la santé de ses collègues et des enfants, et soutient que des enseignants ont dû faire analyser eux-mêmes la poussière du gymnase pour confirmer la présence d'amiante. Cette employée affirme que plusieurs collègues éprouvent des problèmes pulmonaires dernièrement, sans toutefois pouvoir établir de lien de cause à effet.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer