L'UQO reçoit 3,4 millions $

Le recteur de l'UQO, Denis Harrisson, la présidente... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Le recteur de l'UQO, Denis Harrisson, la présidente du conseil d'administration de l'UQO, Diane Godmaire, la députée de Hull, Maryse Gaudreault, la ministre de la Justice du Québec, Stéphanie Vallée, et le député de Pontiac, André Fortin, étaient présents lors de l'annonce  lundi à l'UQO.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En attendant de pouvoir se lancer dans l'ajout d'infrastructures avec le déploiement de nouveaux programmes, l'Université du Québec en Outaouais (UQO) vient d'obtenir 3,4 millions $ de Québec pour assurer l'entretien de ses actifs immobiliers.

L'annonce de cet investissement a été faite lundi à l'UQO par la ministre responsable de l'Outaouais, Stéphanie Vallée, et ses collègues députés André Fortin et Maryse Gaudreault.

Mme Vallée a précisé que cet argent est dédié au « maintien des actifs immobiliers, au renouvellement du parc immobilier, au développement informatique et à la résorption du déficit du maintien des actifs ».

« Concrètement, ces sommes ont servi entre autres à effectuer des travaux d'aménagement de bureaux pour de nouveaux professeurs et membres du personnel, et à effectuer des travaux de remplacement d'unités de ventilation, de thermopompes, de refroidisseurs vétustes, pour des appareils plus performants en termes de fonctionnement et d'efficacité énergétique », a indiqué le recteur de l'UQO, Denis Harrisson.

Sur le plan informatique, l'investissement a également permis des modifications au site web de l'établissement et la création de dossiers étudiants en ligne, « une amélioration considérable » pour ceux qui fréquentent l'UQO, affirme le recteur.

M. Harrisson demeure toujours impatient de voir l'UQO grandir par le biais de développement de programmes, un projet qui fait présentement l'objet d'une étude d'opportunité financée par Québec.

« On dit toujours à l'université qu'on est d'abord et avant tout là pour les étudiants, donc ce sont les programmes qui nous intéressent, mais en même temps, il faut des locaux adéquats, il faut des équipements qui soient appropriés aussi pour faire ce qu'on a à faire, c'est-à-dire développer de la formation et faire de la recherche. Oui, on a d'autres projets de développement, et les annonces suivront, j'espère, au moment opportun. »

Au printemps dernier, le recteur disait espérer que l'UQO double ses effectifs dans la région pour compter 10 000 étudiants d'ici 15 ans. Il avait alors indiqué que le développement de programmes, la consolidation des activités sur le campus Alexandre-Taché et la construction d'un pavillon des arts nécessitaient des investissements d'au moins 30 millions $.

Tant du côté de M. Harrisson que de la ministre Vallée, la confiance règne quant à d'éventuelles annonces pour le développement de nouveaux programmes universitaires en Outaouais.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer