Inquiétudes face aux nouveaux bassins scolaires à Aylmer

Environ 200 personnes se sont présentées à la... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Environ 200 personnes se sont présentées à la consultation, mardi soir, pour faire valoir leur inquiétude.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Antoine Gagnon

Collaboration spéciale

Le Droit

La sécurité des enfants sur la rue et le sentiment d'appartenance à leur école ont figuré parmi les préoccupations soulevées mardi soir par des parents concernant les modifications envisagées aux bassins de plusieurs écoles du quartier Aylmer, à Gatineau.

L'ouverture d'une nouvelle école dans le secteur Jardins-Lavigne en septembre 2017 entraîne le redécoupage des territoires scolaires pour les écoles du Vieux-Verger, des Trois-Portages, des Tournesols, de l'école Euclide-Lanthier, de l'École internationale du Village ainsi que pour les parents d'élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage des trois classes spécialisées du secteur ouest. Le plan proposé fera en sorte que plus d'élèves pourront se rendre à l'école en marchant.

La Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais a tenu une séance d'information pour les parents sur les bassins, et pour recevoir leurs commentaires. Plus de 200 parents ont accepté l'invitation.

Les élèves de niveau primaire qui fréquenteront la nouvelle école, appelée 034 pour le moment, s'y rendront en marchant plutôt que de prendre l'autobus. La nouvelle école est nécessaire en raison de la croissance de la population dans le quartier, et des écoles actuelles qui débordent.

Des parents ont pris la parole pour exprimer certaines craintes aux commissaires, notamment sur le fait que des artères n'ont pas de trottoir sur toute leur longueur ou que la circulation automobile est importante sur certaines rues et que des automobilistes circulent à des vitesses excessives.

«Nous avons une petite fille qui va à l'École internationale du Village, et nous sommes déçus à l'idée de quitter cette école parce que nous y sommes vraiment contents. Mais je comprends aussi que le secteur est très actif, qu'il y a des changements. Et c'est correct. On trouve cependant que 16 minutes de marche le matin, c'est beaucoup. Pour nous, l'école Tournesol est plus près que celle des Trois-Portages», a expliqué un père de famille affecté par les changements.

Le directeur général de la Commission scolaire, Jean-Claude Bouchard, a voulu se faire rassurant en indiquant que la Commission scolaire travaille avec la Ville de Gatineau pour avoir des brigadiers là où ce sera nécessaire afin d'avoir des passages d'écoliers sécuritaires.

«Quand on ne sera pas en mesure de le faire, à ce moment il y aura du transport scolaire», a précisé M. Bouchard.

Les transferts d'une école à une autre préoccupent aussi des parents qui ont développé un sentiment d'appartenance à leur école, et qui ont appris à bien connaître le personnel.

Une décision du conseil des commissaires de la Commission scolaire sur la définition des territoires pour chacune des écoles sera rendue au mois d'octobre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer