Une série de conférences pour honorer Mauril Bélanger

Le député d'Ottawa-Vanier, Mauril Bélanger, lors de son... (Adrian Wyld, Archives PC)

Agrandir

Le député d'Ottawa-Vanier, Mauril Bélanger, lors de son récent retour aux Communes

Adrian Wyld, Archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

L'Université d'Ottawa organisera dès l'automne une série de conférences pour célébrer et souligner la contribution exceptionnelle du député Mauril Bélanger et son engagement envers diverses causes, incluant celle des minorités linguistiques et de la francophonie.

Diplômé en arts de l'institution, M. Bélanger, atteint de la sclérose latérale amyotrophique, a consacré 21 années de sa vie au service de la population canadienne à titre de député fédéral d'Ottawa-Vanier. Et il est toujours resté près de son alma mater, a souligné le recteur et vice-chancelier Allan Rock.

Sous l'égide de la chaire de recherche Jean-Luc-Pepin, la série de conférences Mauril-Bélanger vise à stimuler les discussions et les échanges sur les enjeux de politiques publiques. 

La chaire de recherche Jean-Luc-Pepin est vouée à l'étude des institutions politiques canadiennes et leur transformation en réponse aux conditions et aux pratiques changeantes de la gouvernance démocratique comtemporaine. «Mauril a toujours considéré Jean-Luc Pepin comme un mentor. Il est donc tout à fait naturel qu'une activité portant son nom se retrouve sous l'égide de cette chaire de recherche. M. Pepin était un ardent défenseur des politiques publiques, des langues officielles et de la francophonie, tout comme l'est Mauril» a souligné M. Rock.

Le député Bélanger s'est dit honoré par cette initiative de son alma mater

«Quelle belle occasion d'échanger sur ces enjeux, qui sont tout aussi importants pour moi que pour tous les Canadiens. Mille mercis», a-t-il indiqué.

Les détails sur la première conférence qui aura lieu à l'automne ne sont pas encore connus. Les conférences pourraient avoir lieu un ou deux fois par année, mais le tout reste encore à déterminer, a-t-on expliqué à l'Université d'Ottawa.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer