Pas de nouvelle école à Val-des-Monts avant septembre 2018

Une centaine de parents ont assisté à la... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Une centaine de parents ont assisté à la rencontre organisée par la CSD à l'école de l'Équipage.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La future école primaire de Val-des-Monts ne pourra pas accueillir ses premiers élèves avant septembre 2018, a révélé la Commission scolaire des Draveurs (CSD) mercredi soir.

Près d'une centaine de parents impatients ont bravé la tempête pour se rendre à l'école de l'Équipage en vue d'obtenir des réponses de la part des représentants de la CSD, alors que la commission les avait conviés à une session d'information sur les démarches faites dans les dernières années dans ce dossier.

Bon nombre de Montvalois avaient espoir de pouvoir envoyer leurs enfants à la nouvelle école dès septembre 2017. Or, ce délai ne serait pas réaliste; il faudra attendre au moins une année supplémentaire avant qu'une première cohorte d'élèves puisse y étudier, a confirmé le directeur général de la CSD, Bernard Dufourd.

Et encore, ce délai ne sera réalisable que si un choix final s'arrête sur le terrain de la future école avant le mois d'août 2016. Après quoi, les délais de construction seront d'au moins 13 mois, si les travaux se déroulent sans péripéties.

À ce jour, la CSD a étudié 17 terrains pour accueillir l'édifice. Aucun d'eux n'a été retenu, pour des raisons diverses. Des fiches descriptives de chacun de ces terrains ainsi que les raisons pour lesquelles ils n'ont pas été retenus seront publiées jeudi sur le site web de la CSD.

Plusieurs parents ont souligné l'urgence de construire une nouvelle école dans le secteur Perkins. En raison d'un espace dans les classes de leur patelin, 130 élèves de 5e et de 6e années doivent encore se rendre à la polyvalente Le Carrefour, à Gatineau, chaque jour. 

La population de Val-des-Monts a augmenté de près de 4000 personnes depuis 2008, pour atteindre quelque 12 600 habitants aujourd'hui. Si la tendance se maintient, on devrait y compter 15 000 personnes d'ici les cinq prochaines années, a souligné le maire de Val-des-Monts, Jacques Laurin.

Pétition à Québec

Mercredi, le député de Verchères et porte-parole de l'opposition officielle pour la région de l'Outaouais Stéphane Bergeron a déposé à l'Assemblée nationale une pétition de 1321 signatures pour retirer le zonage agricole du terrain situé au 687, chemin Fogarty.

Ces signatures s'ajoutent aux 788 voix récoltées par une pétition électronique remise en mars dernier.

«Malheureusement, ce terrain se trouve en zone agricole et demeure donc inaccessible sans décret gouvernemental visant à dézoner le terrain. Les démarches entreprises jusqu'à maintenant ne vont nulle part et ce sont les familles de Val-des-Monts qui sont pénalisées par ces interminables délais», a commenté Stéphane Bergeron par communiqué de presse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer