Pas de Gala mérite jeunesse à Buckingham

Les moyens de pression des enseignants en Outaouais... (Archives, La Presse)

Agrandir

Les moyens de pression des enseignants en Outaouais ont eu raison de l'activité organisée par le Club optimiste de Buckingham.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour une première fois en plus de 30 ans, le traditionnel Gala mérite jeunesse du Club Optimiste de Buckingham n'aura pas lieu en avril prochain.

Le comité organisateur a décidé d'annuler l'événement, cette année, en raison de la situation qui prévaut dans le milieu de l'éducation.

En guise de moyens de pression, des membres du Syndicat de l'enseignement de l'Outaouais refusent depuis le début de l'année scolaire tout «bénévolat» et se limitent aux heures pour lesquels ils sont payés.

Dans ce contexte, le comité responsable du gala n'a pas cru bon d'amorcer l'appel de candidatures des jeunes optimistes pour 2016, puisque ce sont les enseignants qui fournissent les noms des élèves à honorer lors de cette soirée reconnaissance.

«On est extrêmement déçu de devoir procéder à l'annulation, mais on comprend la situation et on ne veut pas mettre de pression sur personne pour l'organisation du gala. C'est un événement qui demande une très grande collaboration de la part des enseignants et nous n'avons pas voulu les solliciter», explique la présidente du conseil d'administration du Gala mérite jeunesse, Valérie Boissonneault.

Les organisateurs ont toutefois fait savoir que l'événement sera de retour en 2017. La soirée de reconnaissance en aurait été à sa 32e édition, en avril prochain, à la Salle Desjardins.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer