Une nouvelle école nuisible pour l'environnement?

Le propriétaire d'un terrain lorgné par la municipalité de Val-des-Monts pour... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le propriétaire d'un terrain lorgné par la municipalité de Val-des-Monts pour accueillir une nouvelle école primaire estime qu'une telle construction serait nuisible pour l'environnement, tout en coûtant plus cher au gouvernement afin d'aménager le sol.

Jean-Yves Labrosse a reçu de la part de la municipalité un avis d'expropriation pour son terrain d'une quinzaine d'acres situé au 1654, route du Carrefour. Cet avis permet à la municipalité d'obtenir une servitude afin de réaliser des expertises sur le terrain, tout en permettant de le «réserver», explique le maire de Val-des-Monts, Jacques Laurin.

M. Labrosse estime toutefois que la construction d'une école à cet endroit, situé près de la rivière Blanche et du lac à Hynes, nuirait à l'écosystème. Il note qu'un ruisseau traverse une partie du terrain et que deux espèces animales protégées, la couleuvre d'eau et la rainette faux-grillon, sont présentes.

«C'est un terrain stupide pour aller faire une école, lance-t-il. C'est dans le bois, et ça coûterait trois millions juste pour niveler le terrain.»

Valeur sentimentale

Le propriétaire du terrain affirme avoir soumis à la municipalité, en vain, une liste de terrains pouvant potentiellement accueillir une école. Le dossier a également une saveur sentimentale pour Jean-Yves Labrosse.

«C'est un terrain de famille que nous avons depuis 1905, souligne-t-il. C'est super important, j'ai des millions de souvenirs sur ce terrain-là que je ne suis pas prêt à laisser aller pour rien», dit-il. Plusieurs lots voisins appartiennent aussi à la famille.

Rien n'est encore coulé dans le béton quant à l'endroit où sera construite la future école primaire de la Commission scolaire des Draveurs (CSD) devant accueillir trois classes de préscolaire et 16 classes de niveau primaire.

Le maire de Val-des-Monts réplique qu'une quinzaine de terrain avaient été identifiés, mais que les études ont démontré, dans chaque cas, l'impossibilité d'y construire une école.

Un terrain du chemin Fogarty semblait adéquat, mais le zonage agricole pose problème, souligne Jacques Laurin. Le maire souligne aussi que le ministère des Affaires municipales a fait connaître sa volonté de voir l'école être bâtie dans le «périmètre urbain» de Val-des-Monts.

M. Laurin s'est dit «très surpris» d'apprendre qu'il y avait de l'opposition pour des raisons environnementales. Le maire de Val-des-Monts affirme, contrairement à ce qu'avance M. Labrosse, que la construction d'une école sur le terrain du 1654 route du Carrefour respecterait les lois et règlements de la municipalité et de la province.

La construction d'une école primaire presse pour la communauté de Val-des-Monts. Une centaine d'élèves de 5e et 6année doivent actuellement faire le trajet jusqu'à la polyvalente Le Carrefour, à Gatineau, faute de place dans les écoles de leur patelin.

Le président de la CSD, Claude Beaulieu, ne veut pas «déroger de l'agenda» prévoyant une ouverture pour la rentrée 2017. Tant M. Beaulieu que M. Laurin affirment obtenir une bonne collaboration de la part de la ministre responsable de l'Outaouais, Stéphanie Vallée, pour les «accompagner» dans la demande d'un financement supplémentaire d'environ trois millions$ pour aménager le terrain de la route du Carrefour. Une rencontre avec le ministère de l'Éducation doit avec lieu prochainement dans ce dossier, que Claude Beaulieu espère régler «d'ici la fin du mois».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer