Les profs québecois en grève les 9, 10 et 11 décembre

Ce qui était prévu se confirme. Les votes de grève dans le milieu de... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ce qui était prévu se confirme. Les votes de grève dans le milieu de l'éducation ont mené à l'envoi d'avis officiels aux commissions scolaires.

La Commission scolaire des Draveurs (CSD) a annoncé par voie de communiqué, vendredi après-midi, avoir reçu un avis de grève pour les 9, 10 et 11 décembre de la part du Syndicat de l'enseignement de l'Outaouais (SEO), affilié à la Fédération autonome de l'enseignement. Un avis similaire du syndicat du personnel professionnel, membre du front commun, a aussi été émis pour le 9 décembre.

Par conséquent, les services de garde des écoles de la CSD seront fermés ces trois journées, et les cours seront annulés.

La Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais indique pour sa part sur son site Internet que «les écoles et les centres seront complètement fermés les 9-10-11 décembre».

Le même scénario est prévu à la Commission scolaire au Coeur-des-Vallées.

Dans le cas de la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l'Outaouais, les enseignants sont liés au front commun, de sorte que seul le 9 décembre sera une journée de grève sur son territoire.

Plusieurs commissions scolaires ont aussi tenu à rappeler que les journées de grève du front commun initialement prévues les 1er, 2 et 3 décembre n'auront pas lieu. Le regroupement syndical avait choisi de les reporter, et a finalement annoncé, plus tôt cette semaine, que ses membres seraient en grève le 9 décembre.

Ententes de principe conclues en Ontario

Le gouvernement de l'Ontario a conclu une entente de principe avec certains des employés de soutien des écoles secondaires, qui menaient une grève du zèle depuis près de deux mois.

Une porte-parole de la ministre de l'Éducation, Liz Sandals, a confirmé la conclusion de l'entente de principe, qui devra maintenant être approuvée à l'interne, puis ratifiée par les syndiqués membres de la Fédération des enseignants des écoles secondaires de l'Ontario.

Le gouvernement ontarien s'est aussi entendu vendredi avec certains membres de la Fédération des enseignants des écoles primaires, notamment les éducatrices en garderies. La ministre Liz Sandals a indiqué dans un communiqué que l'entente de principe est «à coût nul» - toute hausse de salaire serait épongée par des économies réalisées ailleurs.

Il s'agit des plus récentes ententes de principe conclues entre le gouvernement libéral de Kathleen Wynne et les syndicats du secteur de l'éducation dans le cadre de la ronde de négociations provinciales menées cet automne.

Plus tôt ce mois-ci, une entente avait été conclue avec le Syndicat canadien de la fonction publique, qui représente la majorité des employés de soutien de la province.

- La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer