Secteur de l'aéroport: le temps presse pour la CSD

La Commission scolaire des Draveurs (CSD) négocie toujours avec la Ville de... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Commission scolaire des Draveurs (CSD) négocie toujours avec la Ville de Gatineau au sujet du terrain qu'elle convoite pour la construction d'une école primaire dans le secteur de l'aéroport, là où le bassin d'élèves explose depuis quelques années.

La conclusion d'une entente presse puisque la CSD souhaite que l'édifice ouvre ses portes à temps pour la rentrée scolaire de 2017.

Des tests de sol, dont les résultats se sont avérés positifs, ont été effectués sur un terrain zoné industriel et situé à proximité des centres de distribution des brasseurs Labatt et Molson Coors, ainsi que d'un quartier résidentiel, sur la rue Atmec. 

«Le terrain ciblé est celui qui a la meilleure situation géographique. On avait procédé à l'expertise de plusieurs autres terrains, mais les sols étaient trop sablonneux. C'est une particularité dans ce secteur», affirme le président de la CSD, Claude Beaulieu. 

La nouvelle institution, qui aurait une capacité d'accueil d'environ 500 élèves, permettra de désengorger d'autres écoles de l'est du territoire, dont du Bois-Joli et La Sablonnière. 

La prochaine étape dans le dossier consistera à modifier le règlement de zonage du terrain ciblé par la CSD.

Puisqu'il faut compter environ 13 mois pour la construction de l'édifice, M. Beaulieu espère que la question du terrain sera réglée d'ici décembre au plus tard, afin que le processus d'appels d'offres puisse être enclenché au début de l'an prochain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer