Les employés de soutien des écoles votent pour la grève

Le nombre de syndicats du secteur public qui s'arment pour faire la grève cet... (Archives La Tribune, Claude Poulin)

Agrandir

Archives La Tribune, Claude Poulin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le nombre de syndicats du secteur public qui s'arment pour faire la grève cet automne gonfle de jour en jour. Le Syndicat du soutien scolaire de l'Outaouais (SSSO) s'est à son tour donné un mandat de grève de six jours, mercredi soir.

Environ le tiers des 1800 syndiqués ont exercé leur droit de vote. À la Commission scolaire des Draveurs, la grève a été votée à 83%, tandis que les employés affiliés à Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais l'ont approuvé à 75%.

Ces mandats de grève appuyés par des travailleurs à revenus modestes prouvent bien l'ampleur de la mobilisation, estime le président du Syndicat du soutien scolaire de l'Outaouais (SSSO), Pierre Provençal.

«On représente les plus bas salariés du système de l'éducation. Les gens sont tannés», lance M. Provençal.

Ce dernier juge «inacceptable» les augmentations salariales proposées à ses membres par Québec (3% sur cinq ans), tout comme les modifications aux régimes de retraite. Leurs conventions collectives sont échues depuis le 31 mars dernier.

«Les gens en ont plein leur chapeau», dit-il. La date de la première journée de grève n'a pas encore été déterminée.

Rappelons que les enseignants de trois commissions scolaires de l'Outaouais seront en grève le 30 septembre afin de réclamer de meilleures conditions de travail et de dénoncer les compressions gouvernementales.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer