Service de garde: des pédagogiques plus chères à la CSD

La Commission scolaire des Draveurs (CSD) n'a pas encore adopté son budget pour... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Commission scolaire des Draveurs (CSD) n'a pas encore adopté son budget pour l'année en cours, mais les parents peuvent déjà s'attendre à devoir piger davantage dans leurs poches pour les journées pédagogiques passées au service de garde.

Confrontés à un casse-tête financier en raison des compressions exigées par Québec, les commissaires de la CSD avaient décidé, en juin dernier, de reporter l'adoption du budget 2015-2016. Le sujet est à l'ordre du jour de la rencontre du 28 septembre.

Les élus ont toutefois adopté lundi des changements aux contributions financières exigées des parents. Ainsi, la tarification quotidienne d'une place au service de garde d'une école est fixée à 8$. Ce tarif grimpe à 12$ pour les journées pédagogiques subventionnées, et atteindra 20$ par jour pendant la semaine de relâche.

Les services de gare en milieu scolaire ont eux aussi dû absorber des compressions gouvernementales, et plusieurs n'ont eu d'autre choix que de refiler la facture aux parents. À la Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais (CSPO), le tarif quotidien des journées pédagogiques est maintenant établi à 16$.

Abolition du service de four à micro-ondes, disparition des réfrigérateurs pour les boîtes à lunch et diminution des heures destinées à la préparation des activités ont aussi touché divers services de garde en milieu scolaire de la région, des mesures dénoncées le Syndicat du soutien scolaire de l'Outaouais.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer