Rentrée 2015 au cégep de l'Outaouais

Les profs en moyens de pression

Les quelque 400 membres du Syndicat des enseignantes...

Agrandir

Les quelque 400 membres du Syndicat des enseignantes et enseignants du Cégep de l'Outaouais (SEECO) affirment que leurs tâches se sont alourdies au cours des dernières années, sans qu'ils aient obtenu les conditions de travail en conséquence.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les enseignants du Cégep de l'Outaouais, qui boycottent plusieurs activités administratives en cette semaine de rentrée scolaire, devraient tenir un vote de grève le 9 septembre prochain.

Les quelque 400 membres du Syndicat des enseignantes et enseignants du Cégep de l'Outaouais (SEECO) affirment que leurs tâches se sont alourdies au cours des dernières années, sans qu'ils aient obtenu les conditions de travail en conséquence.

« Nos conditions de travail se détériorent, affirme le président du syndicat, Jean-François Gaudreau. Les tâches augmentent, les salaires stagnent, mais le coût de la vie continue d'augmenter. »

Alors que les étudiants faisaient leur entrée en classe hier matin, le SEECO a entrepris des moyens de pression. « On est en boycott de plus d'une vingtaine de comités administratifs, [...] ce qui n'affecte pas les étudiants », a indiqué le président du syndicat, Jean-François Gaudreau.

Le directeur général de l'établissement, Frédéric Poulin, note toutefois que des conséquences pourraient se faire sentir dans les salles de classe si les moyens de pression s'étirent. Le personnel enseignant siège en majorité à la commission des études, et l'interruption des travaux de cette instance pourrait « ralentir » les mécanismes décisionnels du Cégep, donne en exemple M. Poulin.

Le SEECO organisera une assemblée générale le 9 septembre. Un vote de grève est alors « prévu », affirme M. Gaudreau, mais les modalités d'un éventuel mouvement de grève ne sont pas encore déterminées.

Hausse du nombre d'étudiants

Le Cégep de l'Outaouais a par ailleurs annoncé, hier, une « légère hausse » du nombre d'étudiants en cette rentrée 2015. Ils sont ainsi 4 940 étudiants inscrits cette année, dont 2018 qui en sont à leurs premiers pas dans l'établissement. Frédéric Poulin affirme qu'il s'agit d'une « belle surprise ». « Les prévisions ministérielles nous annonçaient une baisse de 1 à 1,5 % », dit-il.

Malgré tout, les compressions gouvernementales se font durement sentir sur les campus, soutient le directeur général du cégep. « Le budget octroyé pour le matériel aux enseignants pour livrer leurs cours » a notamment écopé, dit-il.

« Mais je suis confiant qu'on va être capable, dans le très court terme, de limiter les dégâts pour ne pas que ça diminue la qualité de l'enseignement », estime M. Poulin.

La rentrée 2015 est également synonyme de l'implantation de deux pôles d'expertise (Culture, arts et communication et Santé-urgence) au Cégep de l'Outaouais, à la suite de travaux d'agrandissement et de réaménagement ayant nécessité des investissements de 26 millions$.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer