Appel d'offres en anglais seulement: «inexcusable», admet La Cité

La Cité fait son mea culpa. Le collège francophone d'Ottawa admet avoir fait... (PATRICK WOODBURY, LeDroit)

Agrandir

PATRICK WOODBURY, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Cité fait son mea culpa. Le collège francophone d'Ottawa admet avoir fait une erreur «monumentale» en publiant un appel d'offres exigeant des soumissions strictement en anglais pour la construction de son nouveau pavillon.

«Il s'agit d'un manque de jugement, un excès de zèle. C'est une erreur qui est inexcusable», qualifie sans détour Luc Fournier, gestionnaire des communications et des relations publiques de l'établissement collégial.

Au début du mois de juin, le plus grand collège d'arts appliqués et de technologie de langue française de l'Ontario a déclenché son processus d'appel d'offres en vue de la construction de la Place 801. Le nouvel édifice de 30 millions de dollars, situé au coeur du campus de la promenade de l'Aviation, se veut un futur centre névralgique de la créativité et de l'innovation.

À la page 6 du document de 10 pages, dont LeDroit a obtenu copie, on peut lire noir sur blanc que «toutes les soumissions en réponse à cet appel d'offres seront seulement (acceptées) en anglais.»

L'«erreur administrative» a presque aussitôt semé la grogne. Plusieurs plaintes ont été déposées à la Cité, voire au commissaire des services en français de l'Ontario, François Boileau. Rappelons que le collège est assujetti à la Loi sur les services en français, qui vise à protéger les droits des Franco-Ontariens.

«Des gens de la communauté nous l'ont souligné et aussitôt que cette information s'est rendue au bureau de la présidente on a mis fin au processus afin de le recommencer en bonne et due forme.»

Publiée sur le réseau d'appels d'offres publics canadien MERX le 3 juin, la demande de soumissions a été retirée 12 jours plus tard. Depuis, le document a été traduit pour désormais accepter «des soumissions francophones et anglophones». Le nouvel appel d'offres doit être publié lundi prochain.

Par ailleurs, M. Fournier a ajouté que «la» ou «les responsables» de la bourde ont été rappelées à l'ordre, sans toutefois spécifier si des mesures disciplinaires avaient été imposées. Un petit rappel du mandat et de la mission - et des obligations francophones de La Cité - a été réitéré cependant, a-t-il commenté.

«Nous ramons tous dans la même direction maintenant.»

La Cité a ciblé l'année 2017 pour l'ouverture de son immeuble avant-gardiste, qui prendra la forme d'un cylindre d'environ 45000 pieds carrés. Il sera formé de trois composantes, Le Labo 801, le Carrefour 101 et le Studio 801, proposant des espaces «de création, d'innovation, de diffusion et de formation expérientielle».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer