Le choix des couleurs remis en question

Si l'imposition d'un uniforme en vue de la prochaine rentrée scolaire n'a pas... (Courtoisie)

Agrandir

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Si l'imposition d'un uniforme en vue de la prochaine rentrée scolaire n'a pas fait de remous à l'école secondaire Hormisdas-Gamelin, dans le secteur Buckingham, il semble que le choix des couleurs bourgogne, bleu marine, noir et gris ne passe pas aussi bien le test de popularité.

Des parents et élèves critiquent vertement la sélection des couleurs des polos, t-shirts, vestes, chandails et kangourous de tous les adolescents et adolescentes qui fréquenteront l'école en septembre. C'est un comité formé d'élèves et de représentants du personnel de l'établissement qui a pris la décision. La Commission scolaire au Coeur-des-Vallées (CSCV) a entériné la semaine dernière le contrat de fourniture avec la compagnie Vêtements Flip Design pour la somme d'un peu plus de 140000$.

Sur les réseaux sociaux, la publication des modèles de la collection scolaire 2015-2016 a créé un véritable débat ces derniers jours. Des gens s'insurgent du fait que la couleur orange des Tigres d'Hormisdas-Gamelin, l'équipe de football de l'école, n'a pas été intégrée à la gamme de vêtements. Certains soutiennent même que l'uniforme est presque identique à celui de la polyvalente Nicolas-Gatineau.

«Il faut se poser la question suivante: avons-nous déjà fusionné avec l'école Nicolas-Gatineau? Ce sont les couleurs de leurs équipes sportives. Ne devons-nous pas promouvoir nos couleurs?», a écrit un internaute, Mario Cardinal.

«J'essaie de comprendre pourquoi l'école a refait et investi dans leurs gymnases et un terrain synthétique aux couleurs des Tigres, soit orange et noir, et a choisi de changer complètement de couleur qui est déjà dans une autre école», a pour sa part écrit Daniel Renaud.

Sentiment d'appartenance

Le président et entraîneur-chef des Tigres, Michel Roy, est aussi d'avis que la couleur orange aurait dû être intégrée aux items. «La couleur d'une école est généralement associée à ses équipes sportives. Quand t'émets un code vestimentaire, tu dois utiliser les couleurs de ton école et à ESHG, c'est le orange et noir. Ça permet de créer un sentiment d'appartenance et de fierté et ça t'identifie à ton école. Là, il n'y a même pas un soupçon d'orange», a déploré M. Roy lorsque joint par LeDroit.

Notre demande d'entrevue logée auprès de la direction de l'école Hormisdas-Gamelin n'a pas trouvé écho hier. Un porte-parole de la CSCV a toutefois indiqué que tous les élèves de la première à la quatrième secondaire avaient été invités à participer au comité de sélection. Seulement une quinzaine d'entre eux ont répondu à l'appel.

Le tandem orange et noir a été proposé, mais n'a pas été retenu puisqu'ils s'agissaient de «couleurs passablement utilisées dans l'école et qu'on voulait voir autre chose», a-t-on mentionné à la Commission scolaire.

Bsabourin@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer