Sursis pour le transfert d'élèves à la CSD

Bernard Dufourd, directeur général de la Commission scolaire... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Bernard Dufourd, directeur général de la Commission scolaire des Draveurs (CSD), et Claude Beaulieu, président de la CSD.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Soupir de soulagement pour les parents des écoles du Bois Joli et de l'Équipage. Le conseil de la Commission scolaire des Draveurs (CSD) a choisi à l'unanimité de remettre au 31 mars sa décision sur la gestion des surplus dans les classes primaires du secteur de l'Aéroport pour l'année scolaire 2015-2016.

Compte tenu du manque d'espace dans les classes de ces deux établissements primaires, la proposition initiale prévoyait le transfert des élèves de 6e année de l'école du Bois Joli et les élèves de 5e année de l'école de l'Équipage (qui rejoindraient ceux de 6e année du même établissement) à la Polyvalente Le Carrefour.

Une section de l'école secondaire serait aménagée pour accueillir les élèves du primaire, si ce scénario avait été adopté.

Les parents des enfants touchés par ces mesures, présents en grand nombre à la réunion du conseil des commissaires, ont réagi favorablement au report de la décision.

« Je suis content. Au moins, il va y avoir de la transparence sur tous les points de la part de la CSD. Je trouve que les commissaires ont agi avec beaucoup de sagesse, ils voulaient prendre une décision éclairée », affirmait Christian Plouffe, père d'une élève de l'école du Bois Joli, après coup.

Les élus scolaires Pierre Boucher et Steve Kirk ont particulièrement mené la charge pour reporter l'adoption du plan de gestion des surplus d'élèves. L'administration de la CSD devra procéder à de nouvelles analyses et présenter de nouveaux scénarios pour la gestion des surplus.

« J'aimerais qu'on ait, par exemple, trois possibilités devant nous avec les avantages et les inconvénients de chacune d'entre elles. À ce moment-là, nous prendrons la décision », a soutenu M. Kirk durant la séance publique des commissaires.

Le président de la CSD, Claude Beaulieu, se rallie à ses commissaires. Il précise cependant que, selon lui, un seul scénario a été mis de l'avant puisque les autres possibilités comportaient plus d'inconvénients que d'éléments positifs.

Les changements dans les bassins d'élèves, par exemple, ont provoqué beaucoup d'insatisfaction par le passé dans les situations semblables où les surplus sont temporaires en raison de la construction imminente d'une nouvelle école, soutient M. Beaulieu.

Un nouvel établissement doit voir le jour à Val-des-Monts au printemps 2017. Selon le président de la CSD, la situation actuelle s'apparente au cas vécu dans le secteur de Cantley, il y a quelques années, où des élèves de tous les niveaux scolaires s'étaient retrouvés dans des écoles du quartier Touraine, à Gatineau.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer