Un ex-commissaire revient à la charge

Michel Gervais a présenté deux demandes de remboursements... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Michel Gervais a présenté deux demandes de remboursements totalisant près de 1000 $.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un ancien élu de la Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais (CSPO) revient à la charge pour réclamer deux remboursements totalisant près de 1000$ en frais de voyage et de déplacement qui lui avaient été refusés, l'automne dernier, pour une question de délai non respecté.

L'ex-commissaire Michel Gervais s'est présenté à la plus récente séance du conseil de la CSPO, la semaine dernière, afin de demander aux élus «de reconsidérer une résolution portant sur un remboursement de ses frais de voyage».

L'un des remboursements refusés à M. Gervais concerne sa participation au congrès de la Fédération des commissions scolaires du Québec, du 12 au 14 juin 2014. Il réclamait des frais de voyage de 603,36$ pour cet événement. À cela s'ajoutent des frais de déplacement de 361,90$ réclamés pour la période du 11 septembre 2013 au 28 août 2014, des dépenses principalement liées à ses déplacements entre sa résidence et les lieux des rencontres auxquelles il devait participer à titre de commissaire scolaire.

La présidente de la CSPO, Johanne Légaré, a indiqué au Droit que M. Gervais avait présenté les pièces justificatives liées à ces dépenses, et que sa participation au congrès avait été autorisée au préalable.

C'est plutôt une question de délai qui est en cause, puisque le commissaire a largement dépassé la date limite pour réclamer ses remboursements.

«La politique est très claire, les demandes doivent être soumises au plus tard le 30 juin, explique Mme Légaré. Il peut y avoir une petite période de grâce, mais tout doit être fait à temps pour la fermeture des livres le 15 août.»

Or, c'est le 9 septembre que M. Gervais a présenté sa demande. Lors d'une réunion tenue quelques semaines plus tard, les élus de la CSPO devaient se prononcer sur une résolution combinant le remboursement des frais encourus par M. Gervais et de ceux encourus par le président de l'époque, Jean-Pierre Reid. À la suggestion d'un commissaire, la résolution a été scindée en deux, de sorte que seuls les frais de voyage de M. Reid, de l'ordre de 368,26$, ont été remboursés. Lorsqu'est venu le temps de voter sur les remboursements réclamés par Michel Gervais, six élus se sont prononcés contre et huit se sont abstenus.

À la suite de son intervention faite la semaine dernière, les élus de la CSPO discuteront à nouveau du dossier à leur prochaine rencontre, en avril.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer