Élèves de 6e à la polyvalente: les parents s'opposent

Bernard Dufourd, dg de la Commission scolaire des... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Bernard Dufourd, dg de la Commission scolaire des Draveurs (CSD), et Claude Beaulieu, président de la CSD, ont expliqué la position devant les parents des élèves réunis dans le gymnase de l'école du Bois Joli.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'ambiance était à la confrontation à l'école du Bois Joli, jeudi soir, alors que la Commission scolaire des Draveurs (CSD) expliquait sa proposition d'envoyer les élèves de 6e année à l'école polyvalente Le Carrefour, l'année prochaine.

Le projet a fait jaser dans les derniers jours après qu'une élève, Audrey Plouffe, ait lancé un cri du coeur à ses camarades pour rester dans son école.

Les parents réunis dans le gymnase de l'établissement se sont opposés à l'idée de voir leurs enfants compléter leur primaire dans une école secondaire, même si la CSD a tenté de se faire rassurante en affirmant qu'une section de la polyvalente sera réservée aux enfants du primaire. Le transport en autobus avec les élèves du secondaire continue d'en inquiéter plusieurs.

Les moyens de communication de la commission scolaire pour informer les parents de leur proposition ont également décriés. Certains affirmaient l'avoir appris de la bouche de leurs enfants, ou encore dans les médias. La CSD s'est désolée que l'information ait coulé avant qu'elle puisse prévenir les parents.

D'autres parents ont exprimé l'impression d'être mis devant le fait accompli. À ce sujet, le président de la CSD, Claude Beaulieu, a répondu que la proposition n'est pas finale et que la décision sera prise au conseil des commissaires, le 23 mars.

Le père de la petite Audrey, Christian Plouffe, est arrivé à la rencontre d'information, scénario alternatif en main. Il suggère de créer des groupes mixtes en fonction du cycle scolaire (1ère et 2e années, 3e et 4e années, 5e et 6e années) pour maximiser l'utilisation des salles de classe et de transformer le local de musique en classe de maternelle. Cette suggestion mènerait au transfert de 42 élèves au cours des deux prochaines années, en comparaison avec les 133 élèves de 6e année qui changeraient d'école, dans la proposition de la CSD.

M. Beaulieu a répondu que les services administratifs se pencheront sur la faisabilité de cette option et qu'elle pourrait être proposée aux commissaires le 23 mars.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer