Vers une grève à l'Université d'Ottawa?

Anne-Marie Roy, présidente de la FÉUO, espère que... (Étienne Ranger, Archives Le Droit)

Agrandir

Anne-Marie Roy, présidente de la FÉUO, espère que la motion va passer.

Étienne Ranger, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ce qui semblait utopique il y a quelques années à peine pourrait bien se concrétiser. Si les astres continuent de s'aligner, les membres de la Fédération étudiante de l'Université d'Ottawa (FÉUO) seront en grève au printemps 2015.

Lors de la toute première assemblée générale de la FÉUO, ce soir, les étudiants de premier cycle de l'Université d'Ottawa devront trancher sur la question suivante:Qu'il soit résolu que la FÉUO examine la possibilité d'une grève au printemps 2015.

La résolution, déposée par les membres du Mouvement étudiant révolutionnaire (MER) à l'Université d'Ottawa, suscite beaucoup d'intérêt pour l'assemblée générale, selon la présidente de la FÉUO, Anne-Marie Roy.

«Ça va certainement nous aider à atteindre notre quorum», illustre Mme Roy.

Or, celle-ci soutient qu'il faut prendre la motion avec un grain de sel. Si elle est adoptée par l'assemblée, la FÉUO n'obtient pas le mandat officiel de déclencher une grève, même si la motion mentionne le printemps 2015.

Plutôt, la FÉUO se retrouverait avec la responsabilité d'évaluer les impacts d'une grève et de quelle façon elle pourrait être déclenchée et organisée.

«C'est une belle discussion à avoir, lance Anne-Marie Roy. Il faut qu'on se demande comment on prévoit réagir à une 10e hausse consécutive de nos frais de scolarité. [...] Il faut qu'on sache jusqu'où on veut aller pour prévenir une hausse des frais. Personnellement, j'espère que la motion va passer.»

Qui est le MER?

Le MER est une organisation - appuyée par le Parti communiste révolutionnaire - présente dans plusieurs campus collégiaux et universitaires du Canada. À l'Université d'Ottawa, il s'agit d'un des 250 clubs de la FÉUO. Il s'agit de l'ancien club marxiste-léniniste.

Les clubs de la FÉUO bénéficient d'un financement allant jusqu'à 1000$ par année. Le MER a utilisé ces ressources pour faire la promotion de l'assemblée générale et de l'option de la grève. LeDroit a pu observer des dizaines d'affiches faites par l'organisation sur les murs du campus de l'Université d'Ottawa.

Pour amener sa motion à l'ordre du jour de l'assemblée générale, selon les règlements de la FÉUO, ils ont dû la déposer trois semaines avant le vote avec 100 signatures de membres de la fédération.

Pour inciter les gens à appuyer sa position, le MER indique que des associations étudiantes québécoises, particulièrement à Montréal, préparent un mouvement de grève en opposition à l'austérité au printemps 2015. Mercredi dernier, près de 33000 étudiants étaient en grève, en préparation au mouvement du printemps, à l'Université du Québec à Montréal, à l'Université de Montréal, au Cégep du Vieux-Montréal et au Cégep St-Laurent.

L'assemblée générale de la FÉUO aura lieu ce soir, à 17h, au Centre des congrès d'Ottawa.

Jpaquette@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer