Pour mousser les industries créatives

Nouveau pavillon de 30 M $ à La Cité

Un croquis du nouveau pavillon que souhaite construire... (Courtoisie)

Agrandir

Un croquis du nouveau pavillon que souhaite construire La Cité sur ses terrains de la promenade de l'Aviation.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Cité rêve de devenir un leader en matière de créativité et d'innovation. Pour réaliser ses ambitions, le collège francophone vise à aménager un nouveau pavillon moderne de 30 millions de $ au coeur de son campus de la promenade de l'Aviation afin de s'ouvrir davantage sur le monde.

« C'est un projet encore en évolution, avoue la présidente de l'établissement, Lise Bourgeois. Un tel projet est important pour la Cité à l'aube de ses 25 ans, mais aussi pour permettre au collège de se projeter vers l'avenir. »

Mme Bourgeois entend profiter d'une conférence portant sur les industries créatives ce matin à l'Amphithéâtre Andrée-Lortie pour annoncer quelques détails sur le projet d'envergure, qui est sur les planches depuis quelques mois déjà.

« Nous voulons convertir des espaces pour différentes utilisations au sein d'un endroit indispensable et ainsi concevoir des activités de créations », dit-elle.

Ainsi, la Place 801 prendra la forme avant-gardiste d'un cylindre d'environ 45 000 pieds carrés et hébergera des espaces « de création, d'innovation, de diffusion et de formation expérientielle. » Le centre névralgique sera formé de trois composantes.

Le Labo 801 donnera lieu à des apprentissages et rencontres entre étudiants, professeurs et professionnels du milieu de travail - qui n'ont pas forcément vocation à se croiser habituellement - afin de réaliser, de développer ou de tester des expériences différentes.

« Par exemple, les étudiants de nos programmes d'hôtellerie et de tourisme pourraient mettre sur pied une émission de télévision ou produire du matériel télévisuel quelconque », explique Mona Fortier, directrice des communications à La Cité.

De son côté, le Carrefour 101 se veut un lieu de rencontre « vivant et convivial » non seulement pour les étudiants de l'établissement, mais aussi la communauté francophone et francophile de la région. « C'est un projet qui vise à faire éclater La Cité dans la communauté », espère Mme Bourgeois.

Finalement, le Studio 801 pourra accueillir jusqu'à 1000 personnes lors de diverses activités. Il se distinguera particulièrement par la diffusion d'événements « en direct » grâce à ses équipements à la fine pointe de la technologie.

« Nous cherchons à nous donner un espace additionnel, car nous sommes de plus en plus à l'étroit en raison de notre croissance. Nous étions 2000 étudiants à nos débuts et aujourd'hui nous sommes 5000. On veut élargir l'espace et le maximiser. Ainsi, l'endroit pourrait également devenir une source de revenu additionnel si l'on accueille des rassemblements, notamment », soutient la présidente.

Néanmoins, le concept de la Place 801 n'est pas coulé dans le béton. Il pourrait évoluer ou changer en raison de sa complexité. « Tout est permis », lance Mme Fortier.

Financement et échéancier

Le financement et l'échéancier du projet ne sont pas fixés non plus. La Cité se dit prête à payer 10 millions de la facture totale, l'Association étudiante s'est engagée à verser la moitié de cette somme. La Fondation de la Cité pourrait aussi contribuer à la cause. L'établissement espère obtenir un coup de pouce des paliers de gouvernement supérieurs pour réaliser son projet.

Par ailleurs, Mme Bourgeois rêve d'une première pelletée de terre en 2015-2016. « Mon souhait est que l'essentiel soit complété pour le 150e anniversaire de la Confédération en 2017. Ce serait un legs incroyable pour les francophones et cela laisserait une empreinte importante. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer