«Je pense qu'on peut dormir tranquille»

Le président de la CSPO, Jocelyn Blondin, à... (Étienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Le président de la CSPO, Jocelyn Blondin, à l'avant-plan, milite depuis plusieurs années pour la construction de nouvelles écoles en Outaouais. Hier, il était tout sourire à l'annonce de l'aménagement de trois écoles primaires en présence du ministre Stéphane Bergeron.

Étienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les sourires, les applaudissements et les remerciements ont remplacé, hier, les haussements de ton, les grincements de dents et les signes d'impatience qui caractérisaient les relations entre les commissions scolaires de la région et le ministère de l'Éducation depuis de longs mois.

Un investissement de 44 millions $ et la construction de trois nouvelles écoles primaires ont eu de quoi redonner le sourire aux présidents des commissions scolaires des Draveurs (CSD) et des Portages-de-l'Outaouais (CSPO).

« La persévérance, ça paie », a lancé à la blague le président de la CSPO, Jocelyn Blondin, qui n'a pas ménagé les efforts au cours des dernières années pour interpeller Québec sur le manque d'espace pour les enfants d'âge primaire dans sa commission scolaire.

« Il y a effectivement eu beaucoup de demandes insistantes provenant de la région, a affirmé, sourire en coin, la ministre de l'Éducation, Marie Malavoy. Mais je comprends ça, il y avait une situation d'urgence. C'est normal qu'un milieu se mobilise dans de telles situations et je salue la mobilisation du milieu. »

Jocelyn Blondin, qui quittera son poste de président de la CSPO pour tenter le saut en politique municipale, cet automne, affirme partir avec le sentiment du devoir accompli. « Je pense qu'on peut dormir tranquille au moins jusqu'en 2015 », a-t-il précisé.

La CSPO, qui souhaite obtenir du financement pour la construction d'une troisième école primaire, continuera toutefois son travail de représentation auprès du ministère. Et comme les enfants qui sont aujourd'hui d'âge primaire iront un jour à l'école secondaire, la CSPO prépare déjà l'avenir. « Nous sommes en train de faire les études, mais on peut déjà prévoir que nous aurons besoin d'une nouvelle école secondaire d'environ 1000 places d'ici 2020, a-t-il précisé. Le terrain pour la construire est déjà réservé, dans le secteur du Plateau. »

Le président de la CSD, Julien Croteau, lui aussi très heureux de l'annonce d'hier, a voulu profiter du passage de la ministre Malavoy pour rappeler qu'il attend toujours avec impatience l'annonce pour la construction d'une autre école primaire à Gatineau. « L'annonce d'aujourd'hui est suffisante pour répondre à des besoins à court terme, dit-il. On va être optimiste et espérer avoir une bonne nouvelle l'an prochain. »

Plus de détails dans l'édition du Droit du 1er juin 2013 ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer