Deux commissions scolaires songent à une fusion

Les commissions scolaires des Portages-de-l'Outaouais (CSPO) et des ... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Photothèque La Presse

Partager

Les commissions scolaires des Portages-de-l'Outaouais (CSPO) et des Hauts-Bois-de-l'Outaouais (CSHBO) étudient la possibilité de fusionner.

Les premières discussions sur les possibilités de fusions de services ou de fusions de commissions scolaires ont émergé il y a environ un an dans la région, indique le président de la CSPO, Jocelyn Blondin.

Les administrateurs ont toutefois conclu qu'«aucun avantage» ne découlerait d'une simple fusion de services, rapporte M. Blondin.

«Par la suite, nous à la CSPO, on s'est dit que ce qui serait possiblement avantageux, c'était peut-être de fusionner avec la CSHBO, indique M. Blondin. On s'est dit que ce serait naturel qu'on forme une grande commission scolaire tous ensemble. On a lancé l'invitation, il y a eu un vote pris à la CSHBO, et à la suite de ça, deux comités de cinq commissaires ont été formés de chaque côté.»

Une rencontre est prévue après les Fêtes pour discuter des avantages et des inconvénients qu'aurait un tel changement. «On va faire faire des études, c'est sûr et certain, souligne M. Blondin. Il y a le côté financier à regarder, mais la première chose qu'on va regarder, c'est le service à l'élève, parce qu'il faut que ça améliore, ou au moins que ça maintienne le service à l'élève qui est offert présentement.»

Selon M. Blondin, les deux organisations «devraient être en position de prendre une décision d'ici au printemps». La CSPO compte environ 14 000 élèves, comparativement à quelque 3000 écoliers pour la CSHBO, qui couvre toutefois un territoire beaucoup plus vaste.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer