Changements d'écoles: ça grogne dans le Plateau

Les commissaires de la Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais... (Archives La Tribune)

Agrandir

Les commissaires de la Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais (CSPO) ont adopté mercredi des changements qui toucheront les bassins des écoles du Marais, du Plateau et des Deux-Ruisseaux. Une mère de famille, Nathalie Villeneuve, a déploré un manque de transparence dans ce dossier, en soulignant que le changement de bassin touchant les rues du quartier Carrefour de la Brise n'était initialement pas prévu.

Archives La Tribune

Partager

Le redécoupage des bassins des écoles du Plateau suscite la grogne dans un quartier où les enfants devront changer d'établissement dès l'an prochain, et ce sans garantie qu'ils ne seront pas transférés de nouveau d'ici la fin de leur primaire.

Les commissaires de la Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais (CSPO) ont adopté mercredi des changements qui toucheront les bassins des écoles du Marais, du Plateau et des Deux-Ruisseaux. Une mère de famille, Nathalie Villeneuve, a déploré un manque de transparence dans ce dossier, en soulignant que le changement de bassin touchant les rues du quartier Carrefour de la Brise n'était initialement pas prévu.

Les élèves demeurant dans ce quartier sont intégrés au bassin de l'école des Deux-Ruisseaux depuis son ouverture, en 2004. Ils seront maintenant réintégrés au bassin de l'école du Plateau, dès la rentrée 2013.

Mme Villeneuve a déposé devant les commissaires une pétition d'environ 70 noms de résidents du Carrefour de la Brise qui s'opposaient à cette modification, mais la CSPO ira tout de même de l'avant avec ce projet.

Mère de quatre enfants, dont trois de niveau primaire, Mme Villeneuve s'inquiète maintenant de les voir fréquenter des écoles différentes l'an prochain. «Ça se peut que j'en aie deux au Plateau et un à Deux-Ruisseaux s'il y a des surplus», déplore-t-elle.

«La gestion des surplus s'applique dans toutes les écoles, rappelle le président de la CSPO, Jocelyn Blondin. À aucune place, on ne peut garantir que l'enfant qui commence son primaire à un endroit pourra le finir là.»

M. Blondin se dit conscient que le redécoupage des bassins scolaires génère du mécontentement chez les parents des élèves touchés. «Mais à un moment donné, il faut bouger, on ne peut pas passer un an en consultation, on ne finira plus, dit-il. C'est plate, mais il y a toujours quelqu'un, quelque part, qui ne sera pas satisfait.»

Les résidents du Plateau et des environs sont appelés à vivre d'autres modifications de la sorte au cours des prochaines années si la CSPO obtient les autorisations nécessaires de Québec pour y bâtir de nouvelles écoles. La commission scolaire aimerait ouvrir une nouvelle école dès 2014 dans le secteur des chemins Vanier et Pink, et une autre vers 2016 dans le secteur du Carrefour de la Brise.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer