Accord de Paris : les États-Unis refusent d'appuyer une initiative du G7

Le président des États-Unis, Donald Trump... (Archives, Associated Press)

Agrandir

Le président des États-Unis, Donald Trump

Archives, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Les États-Unis ont refusé lundi de se joindre aux autres membres du G7, qui ont déclaré que l'Accord de Paris est un instrument «irréversible» pour combattre le réchauffement de la planète.

Le communiqué publié par les ministres de l'Environnement du G7 au terme d'une rencontre de deux jours à Bologne, en Italie, affirme que l'Accord de Paris est «irréversible, non négociable et le seul instrument possible pour combattre les changements climatiques».

Les États-Unis ont toutefois refusé de se joindre aux six autres membres du G7 à ce sujet, promettant plutôt d'agir pour réduire leur empreinte carbone tout en préservant «une économie robuste et un environnement en santé».

Le ministre italien de l'Environnement, Gian Luca Galletti, a dit que les autres pays du G7 espèrent poursuivre «un dialogue constructif» avec Washington, mais il a prévenu que les paramètres de Paris «excluent tout le reste».

L'administration Trump a annoncé le mois dernier son retrait de l'Accord de Paris, tout en indiquant qu'elle aimerait le réintégrer à des conditions plus favorables. Cette possibilité a immédiatement été rejetée par des poids lourds comme la France, l'Allemagne et l'Italie.

L'Accord de Paris, conclu en 2015, prévoit limiter à moins de deux degrés Celsius le réchauffement de la planète depuis le début de la révolution industrielle. La Terre s'est déjà réchauffée de 1,1 degré.

La communauté scientifique s'entend essentiellement pour dire que le réchauffement de la planète est attribuable à l'activité humaine.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer