Un puissant cyclone frappe le nord-est de l'Australie

Un puissant cyclone a fouetté mardi la côte tropicale du nord-est de... (AFP)

Agrandir

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Un puissant cyclone a fouetté mardi la côte tropicale du nord-est de l'Australie, arrachant des clôtures, déracinant des arbres et privant des milliers de personnes d'électricité, ont fait savoir des responsables.

Debbie, un cyclone de catégorie 4 qui générait des vents de 260 kilomètres/heure, a touché terre près d'Airlie Beach, une ville balnéaire de l'État du Queensland, ont indiqué par voie de communiqué les autorités météorologiques australiennes. La tempête a toutefois ensuite rapidement perdu de la force en glissant au-dessus de la terre ferme, chutant à la catégorie 2 avec des vents de 155 kilomètres/heure.

Un homme a été blessé quand un mur s'est effondré dans la ville de Proserpine, au sud d'Airlie Beach. Il a été hospitalisé dans un état stable.

L'ampleur exacte des dégâts n'était pas connue quand la nuit est tombée, mais on rapporte des toits arrachés, des clôtures détruites et des arbres cassés en deux.

Les îles Whitsunday, une destination touristique très courue, ont été matraquées par des vents violents; une bourrasque a été enregistrée à 263 kilomètres/heure, selon l'agence météorologique.

La tempête ne se déplaçait que très lentement, ce qui signifie que la même région a essuyé des vents puissants et des pluies diluviennes pendant un long moment avant que Debbie ne glisse finalement vers l'intérieur. Des communautés réparties sur 300 kilomètres le long de la côte ont été touchées.

L'armée australienne envoyait des véhicules, des aéronefs et des vivres dans la région, et les soldats s'affaireront principalement au nettoyage des débris et au dégagement des routes, a dit le brigadier Chris Field.

Un témoin qui se terrait chez lui dans la région d'Airlie Beach a dit avoir l'impression qu'un gros-porteur s'était posé sur le toit de sa maison.

Des centaines d'écoles ont fermé leurs portes mardi et plus de 50 000 foyers étaient privés d'électricité en milieu d'après-midi.

La tempête frappe une région agricole qui produit notamment des mangues, des tomates et des poivrons.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer