Attentat au parlement britannique: quatre morts

Des policiers sont sur le pied d'alerte près... (Stefan Wermuth, REUTERS)

Agrandir

Des policiers sont sur le pied d'alerte près du parlement de Westminster à Londres.

Stefan Wermuth, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jill Lawless, Danica Kirka
Associated Press

LONDRES - Quatre personnes ont perdu la vie et 20 autres ont été blessées dans l'attentat survenu mercredi près du parlement britannique à Londres, a annoncé la police. Parmi les personnes tuées figurent l'assaillant et un policier qui protégeait le parlement.

Le parlement britannique a été cadenassé, mercredi, après qu'un homme qui venait de poignarder un policier eut été abattu, selon des dirigeants. Environ au même moment, un véhicule fonçait sur des passants sur le pont voisin de Westminster, faisant plusieurs blessés.

La police de Londres a dit traiter la situation comme un incident terroriste, jusqu'à nouvel ordre.

La séquence exacte des événements ou le nombre précis de victimes ne sont pas connus.

Mercredi marquait l'anniversaire des attentats qui ont fait 32 morts dans le métro et à l'aéroport de Bruxelles.

La députée travailliste Mary Creagh a dit que cinq ou sept personnes ont été fauchées sur le pont. Un autre témoin a raconté à l'agence de presse britannique Press Association avoir vu le véhicule frapper les piétons. Un homme aurait ensuite attaqué un policier à l'aide d'un couteau.

Une dizaine de personnes pourraient avoir été blessées, dont plusieurs policiers. Le service ambulancier de Londres rapporte avoir soigné au moins dix personnes sur le pont.

Une femme blessée a été repêchée de la Tamise.

L'ancien ministre polonais des Affaires étrangères Radoslaw Sikorski a mis en ligne une vidéo qui montre des gens étendus au sol, blessés, sur le pont. Il a dit avoir vu au moins cinq victimes, dont au moins une qui saignait abondamment.

Le journaliste Quentin Letts, du Daily Mail, a raconté avoir vu un homme vêtu de noir attaquer un policier à l'extérieur du parlement avant d'être atteint de deux ou trois balles au moment où il tentait d'entrer dans la Chambre des communes.

«Il avait quelque chose dans sa main, on aurait dit un bâton, et il a été intercepté par deux policiers avec des vestes jaunes, a-t-il dit à la BBC. Et un des policiers en jaune est tombé au sol et on pouvait voir l'homme en noir qui bougeait le bras comme s'il poignardait ou frappait le policier en jaune.»

M. Lett a dit que l'autre policier est alors parti chercher de l'aide, et que l'homme en noir a couru vers l'entrée.

«Et comme ce type courait vers l'entrée, deux gars habillés en civil avec des armes lui ont crié quelque chose qui ressemblait à un avertissement, il n'en a pas tenu compte, et ils ont tiré deux ou trois fois, et il est tombé», a-t-il décrit.

Le parlement a été placé en confinement dès le début de l'attaque. L'évacuation a débuté environ deux heures plus tard.

Des images diffusées par la chaîne CNN montrent des policiers et des secouristes qui viennent en aide à un individu étendu sur le pavé, pratiquement au pied de la célèbre tour de «Big Ben».

Les journalistes sur place ont rapporté avoir été informés de rester dans leurs bureaux.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer