Un homme attaque des soldats près du Louvre

Après avoir tenté de maîtriser l'individu, les soldats... (Alain Jocard, AFP)

Agrandir

Après avoir tenté de maîtriser l'individu, les soldats ont finalement fait feu en sa direction, l'atteignant à cinq reprises. Il est le seul blessé dans cette affaire.

Alain Jocard, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Un homme armé d'un couteau et de deux machettes a attaqué vendredi des soldats français qui patrouillaient près du musée du Louvre en criant «Allahu akbar!».

Les soldats ont tout d'abord tenté de maîtriser l'individu, avant de finalement ouvrir le feu. L'homme a été atteint d'au moins cinq balles, dont une à l'estomac, et il est hospitalisé dans un état jugé grave.

L'attaque est survenue à l'entrée du Carrousel du Louvre, un centre commercial qui s'étire sous le célèbre musée où on trouve notamment la «Mona Lisa». L'incident a semé la panique parmi les gens sur place et met de nouveau en lumière la menace qui plane sur la France, qui a été le théâtre d'attentats terroristes meurtriers en 2015 et 2016.

Un représentant du syndicat de la police, Yves Lefebvre, a dit que le suspect portait deux sacs à dos et qu'il était armé de deux machettes. Il se serait rué sur les soldats quand ceux-ci lui ont dit qu'il ne pouvait entrer avec ses sacs. C'est à ce moment que l'homme aurait sorti un couteau pour tenter de poignarder un soldat.

Un porte-parole de la force militaire qui patrouille Paris et ses principales attractions touristiques, Benoît Brulon, a dit que les quatre soldats ont tenté de maîtriser l'individu, avant de finalement ouvrir le feu.

Le ministère français de l'Intérieur a annoncé que les procureurs antiterrorisme ont ouvert une enquête.

«Allahu akbar» est la phrase arabe pour «Dieu est grand».

Environ 3500 soldats patrouillent les rues de Paris. La mesure a été mise en place après les attaques contre le Charlie Hebdo, en janvier 2015, puis renforcée après les attentats qui ont fait 130 morts en novembre 2016.

Un des soldats a été légèrement blessé à la tête.

Le préfet de police de Paris, Michel Cadot, a révélé que les deux sacs du suspect ne contenaient pas d'explosifs. Une deuxième personne dont les agissements paraissaient «suspects» a été arrêtée, mais elle semble ne rien avoir à faire avec cette attaque.

Le musée du Louvre est sans contredit l'une des principales attractions touristiques de France. Sa surface d'exposition est l'une des plus grandes parmi les musées du monde.

La police de Paris ajoute que le musée et le secteur ont été évacués mais qu'aucun visiteur n'a été blessé. Les environs du Carrousel du Louvre et du célèbre musée ont été sécurisés.

Environ un millier de personnes se trouvaient à l'intérieur du musée au moment de l'attaque. Elles ont été transférées vers des zones de sécurité en attendant le feu vert des autorités.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer