Au moins 36 morts dans un attentat-suicide à l'aéroport d'Istanbul

Les survivants de l'explosion semblaient complètement déroutés à... (Emrah Gurel, Associated Press)

Agrandir

Les survivants de l'explosion semblaient complètement déroutés à leur sortie de l'aéroport, mardi soir.

Emrah Gurel, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Dominique Soguel & Bram Janssen
Associated Press
Istanbul, Turquie

Au moins 36 personnes ont été tuées à la suite de deux explosions qui ont ébranlé l'aéroport international d'Istanbul, mardi, ont indiqué les autorités turques. Le bilan pourrait toutefois s'alourdir, ont-elles prévenu.

Le premier ministre Binali Yildirim a annoncé la mort de 36 personnes tandis que le ministre des la Justice, Bekir Bozdag, a fait état de 147 blessés.

Un haut responsable gouvernemental turc, parlant sous le couvert de l'anonymat, avait même évoqué une cinquantaine de morts. Quatre assaillants ont également péri, selon lui.

M. Yildirim a plutôt indiqué que trois kamikazes avaient perpétré l'attaque. Les premiers éléments de l'enquête semblent désigner le groupe armé État islamique (ÉI).

Le premier ministre a raconté que les assaillants étaient arrivés à l'aéroport en taxi et se sont fait exploser après avoir ouvert le feu. Peut-il y avoir un quatrième attaquant qui se serait échappé ? Il a répondu que les autorités ne le pensent pas mais n'écartent aucune hypothèse.

Certaines victimes sont des ressortissants étrangers, a ajouté M. Yildirim.

Un agent des autorités turques a indiqué que deux attaquants avaient déclenché leur bombe à l'aéroport après que des policiers eurent ouvert le feu sur eux.

L'agent s'est exprimé sous le couvert de l'anonymat, suivant le protocole gouvernemental. Il a précisé que les informations qu'il donnait provenaient du ministère de l'Intérieur.

Un témoin oculaire, Ercan Ceyhan, a raconté à la filiale turque de CNN qu'il avait vu une trentaine d'ambulances arriver sur les lieux.

L'agence de presse indépendante DHA a affirmé que les blessés - notamment des policiers - étaient transportés à l'hôpital turc Bakirkoy.

Plusieurs attaques à la bombe sont survenues dans les derniers mois en Turquie, la plupart revendiquées par des militants kurdes ou du groupe État islamique (ÉI).

Parmi celles-ci, deux ciblaient des touristes. Les autorités avaient alors jeté le blâme sur l'ÉI.

La fréquence des attaques a augmenté en Turquie, effrayant les voyageurs et portant atteinte à l'économie du pays, qui dépend des revenus en matière de tourisme.

L'aéroport Atatürk d'Istanbul arrivait l'an dernier au 11e rang des aéroports les plus fréquentés dans le monde, avec ses 61,8 millions de passagers, selon le Conseil international des aéroports. Il s'agit également d'un des établissements à connaître la croissance la plus rapide, avec une hausse annuelle de 9,2 pour cent de voyageurs en 2015.

Le principal transporteur aérien ayant des activités à l'aéroport international d'Istanbul est Turkish Airlines. La compagnie Onur Air, qui propose des vols à rabais, est pour sa part la deuxième plus importante sur les lieux ciblés par l'attaque de mardi soir.

Le Canada condamne les attentats

Le Canada a condamné les deux attentats-suicides qui ont coûté la vie au moins 36 personne à l'aéroport Atatürk d'Istanbul, en Turquie, mardi.

Les autorités turques pensent que l'attaque a été perpétrée par trois individus soupçonnés d'avoir des liens avec le groupe armé État islamique.

Le premier ministre Justin Trudeau a écrit sur Twitter que le Canada «condamne fermement l'attentat en Turquie». Il a ajouté que «(ses) pensées vont aux victimes et (sa) solidarité, à nos alliés contre le terrorisme».

Le ministre des Affaires étrangères Stéphane Dion a publié un communiqué condamnant l'attentat qu'il a qualifié «d'effroyable».

M. Dion a offert ses condoléances aux parents et amis des victimes. Il a souhaité un prompt rétablissement aux personnes blessées.

«Le Canada reste solidaire de la population turque alors que celle-ci doit composer avec ce plus récent attentat effroyable. Nous réaffirmons notre engagement à travailler sans relâche pour lutter contre le terrorisme», a écrit le ministre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer