Meurtre d'une mairesse: 2 suspects tués et 3 autres arrêtés

Samedi, des individus armés ont abattu Gisela Mota... (Associated Press)

Agrandir

Samedi, des individus armés ont abattu Gisela Mota à sa résidence de Temixco,au Mexique.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Deux personnes ont été tuées et trois autres arrêtées en lien avec le meurtre d'une mairesse mexicaine qui venait tout juste d'être assermentée, ont annoncé les autorités, dimanche. Le gouverneur de l'État de Morelos a affirmé que le crime organisé était responsable de cet assassinat.

Samedi, des individus armés avaient abattu Gisela Mota à sa résidence de Temixco, l'une des nombreuses banlieues de la ville de Cuernavaca affligées par une vague d'enlèvements et d'extorsions perpétrés par les bandes criminelles.

La police a rapidement repéré une voiture transportant les présumés tireurs, qui ont ouvert le feu sur les agents, a rapporté le gouvernement de l'État de Morelos dans un communiqué. Les policiers ont retrouvé dans une autre automobile deux fusils, dont un semi-automatique, et des cagoules.

Une jeune femme de 32 ans, un jeune homme de 18 ans et un mineur ont été appréhendés par les forces de l'ordre. Le procureur général de l'État de Morelos, Javier Perez Duron, a indiqué que les suspects avaient déjà été liés à d'autres crimes, sans toutefois fournir davantage de détails.

Sur son compte Twitter, le gouverneur Graco Ramirez a déclaré que le meurtre de Mme Mota avait été commis par le crime organisé, mais n'a pas nommé un groupe ou un cartel en particulier. Il a plus tard annoncé que des mesures de sécurité spéciales avaient été mises en place pour protéger tous les maires de l'État.

Gisela Mota, qui a siégé au Congrès du Mexique, était entrée en poste le 1er janvier.

Sa formation politique de centre gauche, le Parti de la révolution démocratique, a publié un communiqué décrivant la défunte comme une « femme forte et brave qui, en devenant mairesse, a déclaré qu'elle lutterait directement et sans ménagement contre le crime ».

Temixco, qui compte environ 100 000 habitants, est une banlieue de Cuernavaca, une destination touristique populaire en raison de son centre-ville datant de l'époque coloniale, de ses jardins et de ses rues bordées de jacarandas. Les bandes criminelles qui ont envahi l'État de Morelos au cours des dernières années ont cependant fait fuir certains touristes et résidants.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer