Une frappe aérienne tue un haut commandant rebelle en Syrie

Zahran Allouch... (Agence France-Presse)

Agrandir

Zahran Allouch

Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Une frappe aérienne près de Damas a tué le commandant rebelle Zahran Allouch, rapportent des activistes de l'opposition.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme soutient que des avions ont bombardé une rencontre de l'Armée de l'islam près d'Otaya en banlieue de Damas, vendredi, tuant plusieurs dirigeants, sont M. Allouch.

D'après les Comités locaux de coordination, c'est une frappe russe qui a tué le dirigeant rebelle, près d'al-Marj.

La télévision libanaise AL-Mayadeen TV a rapporté que M. Allouch était mort durant une rencontre visant à réconcilier deux factions militantes rivales. Selon ce réseau télévisé, 13 frappes aériennes ont touché l'est de la capitale syrienne, vendredi.

Zahran Allouch, qui était soutenu par l'Arabie saoudite, était l'un des commandants rebelles les plus puissants de la Syrie. Son armée contrôle une bonne partie des banlieues de Damas.

Son décès survient un mois avant le début prévu de discussions de paix à Genève entre le gouvernement syrien et l'opposition.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer