Las Vegas: la conductrice comparaît

Lakeisha Nicole Holloway enters district court with one... (Chase Stevens)

Agrandir

Lakeisha Nicole Holloway enters district court with one of her public defenders, Scott Coffee, for her arraignment Wednesday, Dec. 23, 2015, in Las Vegas. Holloway, who crashed her car into pedestrians on the Las Vegas Strip on Sunday, Dec. 20, has been charged with murder, child abuse and hit-and-run. (AP Photo/Chase Stevens)

Chase Stevens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

La femme soupçonnée d'avoir délibérément foncé sur des piétons avec sa voiture à Las Vegas, dimanche, a passé moins de deux minutes en cour mercredi, pour faire face à des accusations de meurtre, de maltraitance d'enfant et de délit de fuite.

Lakeisha Holloway, 24 ans, n'a pas eu à faire de plaidoyer. Elle a hoché de la tête pour montrer qu'elle comprenait qu'elle resterait en prison durant les Fêtes, le temps que les autorités enquêtent sur l'accident qui a fait un mort et quelques dizaines de blessés.

Son avocat, Joseph Abood, a affirmé après la comparution que sa cliente était bouleversée et dépassée par les événements. Elle prévoit plaider non coupable.

Le juge a annoncé une audience préliminaire de la preuve le 20 janvier.

Le procureur du comté de Clark, Steve Wolfson, a indiqué que la preuve dont il a pris connaissance était claire et qu'il était possible que des accusations supplémentaires soient déposées, tout dépendant des résultats des analyses d'alcool et de drogue.

Il a ajouté que la vidéo de surveillance de l'événement montrait clairement, selon lui, que l'accusée voulait tuer et blesser les gens devant le Planet Hollywood et le complexe Paris Las Vegas.

«Si vous tentez délibérément de faucher quelqu'un, cela constitue certainement une tentative de meurtre, et c'est une accusation que l'on considère fortement», a déclaré le procureur.

Selon les autorités, des gens ont sauté sur sa voiture et frappaient dans les fenêtres pour l'arrêter, mais Holloway ne s'est pas immobilisée. Elle a continué de rouler sur plus d'un kilomètre, le pare-brise fracassé et un pneu crevé, avant de se ranger et de demander au valet d'un hôtel de téléphoner au 911. Un expert de la police a affirmé qu'elle ne semblait pas ivre, mais qu'il était possible qu'elle ait été sous l'effet d'un stimulant.

L'incident a tué Jessica Valenzuela, une Américaine de 32 ans qui visitait Las Vegas avec son mari. Trente-cinq victimes ont été transportées à l'hôpital, dont trois étaient dans un état critique, souffrant de blessures à la tête. Cinq citoyens canadiens figurent parmi les blessés et au moins deux d'entre eux sont de Montréal ou de la région.

Holloway a été accusée de maltraitance d'enfant parce que sa fille de trois ans se trouvait avec elle dans le véhicule, selon la police. L'enfant n'a pas été blessée et a été prise en charge par les services de protection de la jeunesse.

Les autorités ont souligné que le motif du geste n'était toujours pas connu. On sait cependant que la jeune femme avait connu une enfance difficile, incluant une période sans domicile fixe à l'adolescence, avant de voir sa vie prendre un tournant positif. Elle avait alors réussi à terminer avec succès ses études secondaires et était devenue une mère aimante.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer