L'EI aurait volé des «dizaines de milliers» de passeports vierges

En Syrie, en Irak et en Libye, l'EI... (Santi Palacios, Archives AP)

Agrandir

En Syrie, en Irak et en Libye, l'EI aurait pris le contrôle des administrations publiques et se serait emparé du matériel qui se trouve dans les bâtiments.

Santi Palacios, Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BERLIN

L'organisation État islamique (EI) a subtilisé des «dizaines de milliers» de passeports vierges en Syrie, en Irak et en Libye, qui pourraient être utilisés par de faux réfugiés pour rejoindre l'Europe, selon des services de renseignement occidentaux, rapporte dimanche le journal allemand Welt am Sonntag.

En Syrie et en Irak, où de vastes territoires sont aux mains de l'organisation djihadiste, ainsi qu'en Libye, l'EI a pris le contrôle des administrations publiques et s'est emparée du matériel qui se trouve dans les bâtiments, poursuit le journal.

Elle a saisi ces passeports ainsi que les machines nécessaires à la production de ces papiers d'identité.

L'organisation revend les «vrais-faux passeports» sur le marché noir où les prix se négocient à entre 1000 et 1500 euros, selon ces services de renseignement. Mais les Occidentaux redoutent que des djihadistes utilisent également ces documents d'identité pour entrer en Europe.

Lors des attentats du 13 novembre en France, deux des kamikazes qui se sont fait exploser aux alentours du Stade de France avaient présenté des passeports syriens en Grèce lors de leur entrée dans l'Union européenne en octobre.

En Allemagne, le gouvernement a toutefois indiqué la semaine dernière que la proportion de réfugiés entrant dans le pays avec de faux papiers syriens était inférieure aux 30% avancés par le ministère de l'Intérieur en septembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer