Alerte mondiale sur les voyages due à la menace terroriste

Le ministère américain des Affaires étrangères émet très... (AFP)

Agrandir

Le ministère américain des Affaires étrangères émet très fréquemment des notices d'alertes, mais celle-ci est mondiale et revêt une dimension particulière.

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Les États-Unis ont lancé lundi une alerte mondiale sur les risques de voyager pour leurs ressortissants partout sur le globe, en raison d'une hausse des «menaces terroristes».

Le département d'État invoque dans un communiqué «des informations actuelles laissant penser que le groupe État islamique, Al-Qaïda, Boko Haram et d'autres groupes terroristes continuent de planifier des attaques terroristes dans de multiples régions» et cite également de récents attentats perpétrés cette année «en France, au Nigeria, au Danemark, en Turquie et au Mali».

«Des autorités pensent qu'il existe toujours une probabilité pour qu'il y ait des attaques terroristes à mesure que des membres de l'EI/Daech reviennent de Syrie et d'Irak», met en garde la diplomatie américaine, en allusion aux combattants étrangers revenus dans leurs pays d'origine après s'être battus dans les rangs de l'organisation jihadiste.

«Des extrémistes ont pris pour cible des évènements sportifs, des théâtres, des marchés en plein air ou des services aériens», égrène encore le département d'État, en allusion aux derniers attentats, notamment à Paris et au Stade de France le 13 novembre ou contre un avion russe au-dessus du Sinaï fin octobre.

Le ministère américain des Affaires étrangères émet très fréquemment et très régulièrement des notices d'alertes, pays par pays, pour ses ressortissants installés ou voyageant à l'étranger, mais celle-ci est mondiale et revêt une dimension particulière compte tenu de la multiplication des attentats ces dernières semaines.

D'éventuelles nouvelles «attaques pourraient survenir par un large éventail de tactiques, par le recours à des armes conventionnelles ou non conventionnelles et pouvant viser des intérêts publics ou privés», selon le département d'État.

Washington ne rentre pas davantage dans les détails, tout en assurant «continuer de travailler étroitement avec nos alliés face à la menace que pose le terrorisme international».

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer