La tempête qui a inondé le Texas s'affaiblit

Plus de 30 centimètres de pluie sont tombés... (Jerry Larson, Associated Press)

Agrandir

Plus de 30 centimètres de pluie sont tombés dans certaines régions du Texas, depuis vendredi.

Jerry Larson, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Une tempête qui a causé de fortes pluies au Texas a finalement perdu de la force, dimanche, alors que les avertissements d'inondations ont été levés et que les restes de l'ouragan Patricia provenant du Mexique se sont avérés moins graves que prévu.

Plus de 30 centimètres de pluie sont tombés dans certaines régions du Texas, depuis vendredi, forçant la fermeture de certaines routes principales et causant même le déraillement d'un train.

Les autorités ont affirmé qu'un homme était porté disparu après avoir été emporté par les eaux, à San Antonio, mais aucun mort, ni aucun dégât n'a été rapporté.

L'ouragan Patricia et la tempête qui avait traversé le Texas a laissé plus de 22 centimètres d'eau à Houston, mais les météorologistes prévoyaient que la pluie allait cesser en après-midi. Près de Austin, les averses ont aidé les pompiers à maîtriser un brasier qui avait une superficie de plus de 18 kilomètres carrés, et qui avait détruit 70 maisons sur son passage.

Patricia, qui était l'ouragan le plus puissant enregistré à l'Occident, a touché terre sur la côte Pacifique du Mexique vendredi soir, mais il a rapidement perdu de la force et il n'aura causé que peu de dégâts.

Les pluies de la nuit de samedi à dimanche ont inondé les bayous près de Houston, mais les routes qui avaient été fermées la veille ont pu rouvrir. À Austin, un championnat de Formule un attendu par des amateurs de partout dans le monde aura lieu, comme prévu, dimanche.

Samedi, un juge du comté de Galveston avait décrété des évacuations volontaires pour la péninsule Bolivar, au nord-est de l'île de Galveston. Les météorologues avaient prévu que cette région recevrait environ 20 à 30 centimètres de pluie, en plus des marées qui pourraient atteindre un mètre et demi.

Or, la porte-parole du comté, Brittany Rainville affirme que les autorités ne s'attendaient pas à ce que ses 4000 résidants quittent leur domicile.

Le même jour, un train de cargaison de l'Union Pacific a déraillé avant l'aube, samedi, près de Corsicana, à environ 80 kilomètres au sud de Dallas, parce qu'une crique a débordé sur un chemin de fer. Les deux membres de l'équipage ont pu nager vers la terre ferme et sont sains et saufs, selon Jeff DeGraff, porte-parole de l'entreprise.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer