La Couronne réclame quatre ans de prison pour Lise Thibault

Lise Thibault est passible de 14 ans de... (Jacques Boissinot, La Presse Canadienne)

Agrandir

Lise Thibault est passible de 14 ans de prison pour les crimes de fraude et de cinq ans pour abus de confiance.

Jacques Boissinot, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patrice Bergeron
La Presse Canadienne
Québec

La Couronne réclame une peine d'emprisonnement ferme de quatre ans pour l'ex-lieutenante-gouverneure du Québec Lise Thibault, coupable de fraude et d'abus de confiance.

Au terme de cette dernière journée d'audience au palais de justice de Québec, vendredi, l'ancienne représentante de la reine de 1997 à 2007 s'est effondrée en larmes quand le juge Carol St-Cyr, de la Cour du Québec, lui a demandé si elle avait quelque chose à ajouter.

«Jamais une seconde je n'ai pensé me retrouver devant vous, a-t-elle dit péniblement en sanglotant. Depuis mon enfance, j'ai toujours aidé tout le monde (...). Je ne peux pas m'imaginer que mes petits-enfants vont avoir le souvenir d'une grand-mère qui a été traitée de voleuse.»

Le procureur Marcel Guimont, qui représente le ministère public, a aussi demandé que l'accusée soit contrainte à rembourser au fisc une somme totale de 430 000 $, soit 92 000 $ à l'Agence du revenu du Québec et 338 000 $ à l'Agence du revenu du Canada.

Me Guimont a expliqué au tribunal que la cause de Mme Thibault contenait plusieurs facteurs aggravants, dont le montant élevé de la fraude et le fait qu'elle ait abusé de son statut de lieutenante-gouverneure.

Jeudi, le procureur de Mme Thibault, Marc Labelle, a fait valoir que la peine à l'ex-lieutenante-gouverneure devait être allégée car elle a déjà permis la distribution de 1,5 million $ aux personnes handicapées. Il a aussi suggéré de récupérer 272 000 $ des fonds restants recueillis par la fondation de Lise Thibault pour rembourser l'État et a proposé une peine de 12 mois à purger dans la communauté.

Lise Thibault est passible de 14 ans de prison pour les crimes de fraude et de cinq ans pour abus de confiance.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer